Bulgarie : le parti au pouvoir échoue à former un nouveau gouvernement

AFP - NIKOLAY DOYCHINOV

La Bulgarie semble décidément se trouver au bord d'une nouvelle crise politique. Le parti du Premier ministre sortant n'a pas pu obtenir assez de voix au Parlement pour former un nouveau gouvernement. La large coalition au pouvoir s'est désintégrée en juin suite à des luttes intestines.

Avec notre correspondant à Sofia, Damian Vodénitcharov

C’est échec après échec pour les nouveaux venus en politique. « Nous continuons le changement », parti cofondé par deux ministres intérimaires en 2021, a vu son gouvernement se désintégrer après une motion de censure au Parlement, la première qui soit adoptée depuis la chute du communisme. La procédure prévoit alors un manège politique : les partis les mieux représentés au Parlement peuvent alors tenter de former un gouvernement ou d’y renoncer.

►À lire aussi : Bulgarie : le pro-européen Kiril Petkov a perdu la confiance du Parlement

« Nous continuons le changement » a dû se rendre à l’évidence : il ne pourra pas obtenir de majorité au Parlement. L’un de ses alliés politiques a quitté la coalition au pouvoir à coup d’accusations mutuelles. La raison officielle : une politique trop laxiste face à la Macédoine du Nord. Pourtant, le Premier ministre actuel Kiril Petkov était prêt à s’effacer, même céder la place à son adjoint et cofondateur du parti Assen Vassilev. Tous deux ont même réussi à convaincre des députés à quitter un parti rival au Parlement pour rejoindre leurs rangs en tant qu’indépendants.

Aucune formule ne semble possible afin d’éviter de nouvelles législatives anticipées, où les grands gagnants pourraient être les nationalistes pro-russes.

VIDÉO - La Bulgarie se dirige vers des élections anticipées

►À lire aussi : La Bulgarie accepte une reprise des pourparlers d'adhésion européenne de la Macédoine du Nord

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles