Buitoni offre un bon d'achat de 20 euros à une fillette contaminée par la bactérie E.coli

·2 min de lecture
Pat Wellenbach/AP/SIPA

L'entreprise Buitoni s'est excusée après avoir envoyé par erreur un bon d'achat à la famille d'une fillette contaminée par la bactérie E.coli après qu'elle a consommé une pizza de la marque.

La famille d'une fillette contaminée par la bactérie E.coli après avoir consommé une pizza Buitoni a reçu un bon d'achat de 20 euros de cette marque de Nestlé, ce qu'ont reconnu lundi ses responsables en plaidant l'erreur. "Cela n'aurait pas dû être fait et nous tenons à présenter nos plus sincères excuses à cette consommatrice qui a pu être heurtée par la réception de ces bons d'achat", a déclaré à l'AFP un porte-parole de Buitoni. "Nous allons veiller à ce que cela ne se reproduise pas", a-t-il ajouté.

Résidant dans la Vienne, cette mère d'une fillette de sept ans a rapporté à l'AFP avoir reçu vendredi par email ce bon d'achat, confirmant une information de la Voix du Nord. Elle avait la veille reçu un appel du service consommateurs de Buitoni. L'enfant a été hospitalisée deux jours mi-mars pour une pyélonéphrite et "a frôlé la septicémie", selon sa mère. "C'est une douleur supplémentaire (...) Pour eux, la douleur de ma fille vaut 20 euros", s'est indignée Sonia, qui ne souhaite pas donner son nom. "La personne a reçu des bons d’achats, comme c’est le cas pour les personnes demandant un remboursement de leurs pizzas suite au rappel massif" de ce produit, a expliqué le porte-parole de Buitoni. Cette famille avait effectué un signalement sur le site de service public SignalConso, enclenchant le rappel par Buitoni, a-t-il précisé.

53 cas de contaminations en France

La personne du service consommateurs "m'a demandé de relater tout ce qui a pu se passer concernant ma fille et si, pour les besoins de l'enquête, il était possible d'accéder à son dossier médical dans les prochains jours", a relaté Sonia. "Trouver le prétexte du dédommagement pour demander des informations, on trouve cela assez scandaleux", s'est indigné(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles