Budget de la sécurité sociale : l'Etat ne puisera pas dans le magot de l'Agirc-Arrco

L'Etat n'équilibrera pas les comptes du régime général de retraite en puisant dans le budget de l'Agirc-Arrco, a indiqué franceinfo ce mardi 24 octobre.

Une option initialement prévue. Pour équilibrer les comptes, le gouvernement envisageait de prendre dans les caisses de retraite du privé, gérées par les partenaires sociaux. Mais face à l'opposition des syndicats, doublée du désaccord du Rassemblement national, des Républicains et de la gauche, l'exécutif a tranché. Craignant un renversement du gouvernement, Elisabeth Borne a convaincu le ministre du Travail Olivier Dussopt de renoncer à ce projet.

Un milliard d'euros manquant

Reste à savoir comment le gouvernement trouvera le milliard d'euros manquant pour équilibrer son budget d'ici 2027. D'après les informations de franceinfo, ce ne sera pas par l'augmentation des franchises médicales. Le gouvernement prévoyait en effet d'augmenter le reste à charge pour le patient de 50 centimes à un euro par boîte de médicaments, et d'un euro à deux euros sur la consultation médicale. Un plan envisagé par l'exécutif, qui comptait ainsi faire réaliser à l'Assurance maladie 800 millions d'euros d'économie.

À lire aussi Le hold-up de l’État sur les caisses de retraites du privé

Après ce retour en arrière, le gouvernement a renvoyé à une nouvelle concertation. Affaire à suivre.


Lire la suite sur LeJDD