Budget de la sécurité sociale : Elisabeth Borne persiste et signe avec un nouveau 49.3

Ce mercredi 25 octobre, à la tribune de l’Assemblée nationale, Elisabeth Borne a une nouvelle fois eu recours à l’article 49.3 de la Constitution. Il s’agissait cette fois-ci de faire passer le projet de loi du financement de la Sécurité sociale.

Et de 14 ! Après avoir fait adopter mercredi dernier la partie recettes du projet de loi finances par un 49.3, Elisabeth Borne déclenche une nouvelle fois son article de prédilection ce 25 octobre, pour faire passer cette fois le budget de la Sécurité sociale. « Malgré nos ouvertures, une fois de plus, l’usage selon lequel les groupes d’opposition refusent de voter un budget, quel qu’il soit, a prévalu », s’est justifiée la première ministre au moment de prendre la parole dans l'hémicycle. Sans surprise, LFI a immédiatement annoncé le dépôt d’une motion de censure - avec des signatures écologistes et communistes - avant d’être imité par le RN. Pour rappel, lorsque le gouvernement a recours au 49.3, les oppositions peuvent déposer une motion de censure dans les vingt-quatre heures. Si cette dernière est adoptée à la majorité, le gouvernement tombe. Un scénario qui a peu de chance de se produire, au vu des treize derniers épisodes.

Quoiqu’il en soit, les députés de l’opposition n’ont pas manqué d’exprimer leur mécontentement suite à ce nouveau passage en force du gouvernement. Alors que l’exécutif vise pour ce budget une économie de 3,5 milliards d’euros sur les dépenses de la branche maladie en 2024, la gauche dénonce un budget qui ne « règle rien à la crise des hôpitaux ». « Quel échec », déplore le député socialiste Jérôme Guedj qui évoque un texte « sans odeur ni saveur tellement il est cadenassé...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi