Budget de la Sécu : la majorité sénatoriale s’inquiète de la trajectoire financière pour 2022

·2 min de lecture
La présentation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2022
La présentation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2022

Les mêmes causes produisent les mêmes effets. La majorité sénatoriale avait vertement réprouvé les orientations du projet de loi de finances. Elle ne devrait pas faire preuve d’indulgence non plus, s’agissant du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2022. Le texte adopté ce 7 octobre en Conseil des ministres, prévoit un déficit de la Sécurité sociale à 21,6 milliards d’euros l’an prochain. C’est bien moins que celui à 34,6 milliards prévu pour 2021, et le plongeon de 38,7 milliards en 2020, année du début de la pandémie. Dans ce tableau où la dette se creuse nettement, et où de nouvelles dépenses sont engagées, le contexte ne rassure pas la commission des affaires sociales du Sénat. « Le carnet de chèque est sorti. On a le sentiment qu’après cette pandémie, on n’a pas d’esquisse de trajectoire d’extinction de la dette », constate Élisabeth Doineau (Union centriste). Bercy anticipe un retour à un déficit de 13,3 milliards à l’horizon 2025. Encore très loin des déficits inférieurs à 2 milliards d’euros constatés en 2019 ou 2018.

La nouvelle rapporteure générale de la commission des affaires sociales aborde le dernier PLFSS du quinquennat avec inquiétude. « Il n’y a pas d’esquisse de dégrisement, alors qu’il faudrait revenir à une trajectoire plus soutenable », demande la sénatrice de la Mayenne. L’ancien président de la commission des affaires sociales, Alain Milon (LR), ne prend pas de gants et déplore un texte « totalement irresponsable ». « Ce que j’aimerais savoir, c’est comment on finance tout cela. On ne peut pas continuer sur un déficit permanent. » Le sénateur du Vaucluse travaille actuellement à des contre-propositions. En seulement trois exercices budgétaires, la dette sociale progresse de près de 100 milliards d’euros.

« Est-ce que ça se concrétise dans nos hôpitaux, dans nos territoires ? On n’a pas toujours ce (...) Lire la suite sur Public Sénat

« L’équipe de France de l’écologie » : EELV se range derrière Jadot pour jouer le jeu de la Vè République

Plan France 2030 : au Sénat « cet affichage de milliards donne le vertige »

Chez LR, la participation des militants centristes à la primaire fait débat

Primaire or not primaire ? Bruno Retailleau demande à LR de trancher

Affaire des sous-marins : Pécresse évoque la « remise en cause » de nos alliances militaires avec les Etats-Unis et la Grande-Bretagne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles