Budget de la Sécu : le déficit va se creuser plus que prévu d’ici à 2027

Les prévisions du budget de la Sécurité sociale sont plus mauvaises qu'initialement.  - Credit:Ketty BEYONDAS / MAXPPP / PHOTOPQR/JOURNAL SAONE ET LOIRE/
Les prévisions du budget de la Sécurité sociale sont plus mauvaises qu'initialement. - Credit:Ketty BEYONDAS / MAXPPP / PHOTOPQR/JOURNAL SAONE ET LOIRE/

Des prévisions revues à la hausse. Alors que le déficit de la Sécu, prévu à la fois pour 2023 et 2024, va se creuser davantage, la hausse sera d'autant plus grande d'ici à 2027 puisqu'il devrait doubler, selon l'avant-projet de loi de financement de la Sécurité sociale, consulté mardi 26 septembre par l'Agence France-Presse.

Le déficit cette année est désormais estimé à 8,8 milliards d'euros (contre 8,2 milliards prévus dans la dernière loi de financement en avril), puis à 11,2 milliards en 2024 (contre 9,6 prévu en avril). Le déficit devrait ensuite atteindre 15,8 milliards d'euros en 2025 (contre 13 évoqués jusqu'à présent), puis 17,5 milliards en 2026 et 17,9 milliards en 2027.

Les dépenses de santé en question

Après un déficit abyssal de près de 40 milliards d'euros en 2020 pour cause de Covid, la Sécurité sociale avait peu à peu réduit ses pertes. Mais les comptes de 2023 sont plombés par un dérapage des dépenses de santé : l'Objectif national de dépenses d'assurance maladie (Ondam) est projeté à 247,6 milliards d'euros, contre 244,8 initialement prévus en avril.

Cet écart s'explique « principalement » par les revalorisations salariales à l'hôpital, annoncées en juin 2023, et par une hausse plus importante que prévu des soins de ville, « dans un contexte de forte inflation tirant à la hausse certaines dépenses », comme l'indemnisation des arrêts maladie, détaille le texte.

À LIRE AUSSI EXCLUSIF. La piste d'une « grande Sécu » abandonnéeDans un amendement a [...] Lire la suite