Budget : les oppositions sceptiques à la main tendue du gouvernement

Jordan Bardella ne veut pas aller dialoguer avec Bercy, et assure que le RN ne votera pas le budget 2023.  - Credit:Christophe AGOSTINIS / MAXPPP / PHOTOPQR/LE DAUPHINE/MAXPPP
Jordan Bardella ne veut pas aller dialoguer avec Bercy, et assure que le RN ne votera pas le budget 2023. - Credit:Christophe AGOSTINIS / MAXPPP / PHOTOPQR/LE DAUPHINE/MAXPPP

Les oppositions pas franchement emballées par l'offre de Bercy. Le président par intérim du Rassemblement national, Jordan Bardella, a affirmé dimanche qu'il n'irait « pas dialoguer » avec le ministre délégué aux Comptes publics, Gabriel Attal, à Bercy, comme proposé par ce dernier, sur le projet de budget, que le RN de toute façon ne votera pas. « Je n'irai pas à Bercy dialoguer avec Gabriel Attal » sur le projet de budget, a affirmé sur BFMTV le patron du parti d'extrême droite. Mais « j'en discuterai avec lui volontiers sur peut-être l'un de vos plateaux dans un débat », a-t-il ajouté. « Le lieu de la discussion s'appelle l'Assemblée nationale. Depuis que l'Assemblée nationale est à l'image de la société française (…), le gouvernement essaie de chercher des lieux de discussion, des agoras alternatives », comme le Conseil national de la refondation, a estimé Jordan Bardella. Il invite l'exécutif à ne « pas » avoir « peur de l'Assemblée nationale », où il ne dispose que d'une majorité relative.

Le candidat à la présidence du RN, pour qui « la première des économies » à faire « est d'arrêter l'immigration », a indiqué que « non », le groupe des députés RN « ne voterait pas le budget  », sans dire s'il voterait contre ou s'abstiendrait, car « on commence à (…) connaître » la « brutalité et la dureté » du projet d'Emmanuel Macron. Alors que la Première ministre, Élisabeth Borne, n'exclut pas d'avoir recours à l'article 49.3 de la Constitution, qui permet l'ad [...] Lire la suite