Budget défense : la France devra «faire des choix» prévient la Cour des comptes

© LUDOVIC MARIN / AFP

La montée des menaces, illustrée par la guerre en Ukraine , justifie la poursuite des efforts budgétaires français en matière de défense mais "des arbitrages devront être réalisés" au vu de la dégradation des finances publiques, prévient la Cour des comptes dans un rapport publié mercredi. "La poursuite des efforts budgétaire est nécessaire au vu de la montée et de la diversification des menaces, mais la soutenabilité des finances publiques doit être préservée", alors que les comptes publics sont sous forte tension depuis la crise sanitaire et avec le conflit en Ukraine , a commenté le président de la Cour, Pierre Moscovici, lors de la présentation du rapport sur "la Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 et les capacités des armées".

Un budget de 50 milliards d'euros prévu en 2025

Aussi, "des arbitrages devront être réalisés et des marges de manœuvre devront être trouvées", suggère Pierre Moscovici. Dans ce rapport, rédigé avant le début du conflit en Ukraine fin février, la Cour des comptes salue une exécution budgétaire des premières années (2019-2021) de la LPM "conforme à la programmation, pour la première fois depuis deux décennies".

Emmanuel Macron a amorcé en 2017 une nette remontée en puissance des crédits défense après des années de disette. Le budget du ministère des Armées va de nouveau croître en 2022, à 40,9 milliards d'euros, conformément à la LPM 2019-2025 qui prévoit d'atteindre 50 milliards d'euros en 2025. Or "le contexte stratégique exige que nou...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles