Budget 2023: LFI va déposer une motion de censure après le nouveau 49.3 du gouvernement

(photo d'illustration) - Emmanuel DUNAND © 2019 AFP
(photo d'illustration) - Emmanuel DUNAND © 2019 AFP

Élisabeth Borne a dégainé ce mercredi pour la quatrième fois l'arme constitutionnelle du 49.3 pour faire adopter la seconde partie du projet de loi sur le budget 2023. Elle engage ainsi la responsabilité de son gouvernement devant l'Assemblée nationale.

Le groupe de La France insoumise dans l'hémicycle a rapidement décidé de riposter. Il a annoncé dans la foulée déposer une nouvelle motion de censure à l'encontre du gouvernement, la quatrième également.

"Élisabeth Borne vient à nouveau d’engager la responsabilité du gouvernement à travers l’article 49.3. Le groupe LFI-NUPES déposera une motion de censure", détaille le groupe parlementaire à la presse.

Pas de limite de 49.3 sur les textes budgétaires

Le 49.3 permet au gouvernement de faire adopter un texte sans passer par le vote des députés. Alors que l'exécutif ne dispose pas de majorité absolue à l'Assemblée nationale, la Première ministre s'en ai saisie à plusieurs reprises sur ce projet de loi. En effet, elle peut utiliser cet outil sans limites sur les textes budgétaires.

L'usage répété de cette arme constitutionnelle peut cependant nourrir les impressions d'un "coup de force", que n'ont de cesse de dénoncer le Rassemblement national et la Nupes. Les précédentes motions de censure des deux groupes ont toutes été rejetées, malgré le soutien du RN aux motions de censure de la gauche.

Article original publié sur BFMTV.com