Budget 2022 : une rallonge anti-inflation de 2,5 milliards d'euros votée par le Sénat

© Stéphane DUPRAT/Sipa

Le vote de ce second projet de loi de finances rectificative (PLFR) a été acquis, mercredi en première lecture, par 251 voix de sénateurs contre 28, rapporte l'Agence France-Presse. En commission mixte paritaire, les députés et sénateurs devront désormais s'accorder sur une version commune de ce texte qui « s'inscrit dans la continuité du paquet pouvoir d'achat » voté cet été, a fait savoir Gabriel Attal. Il « permet d'assurer le financement de mesures qui vont changer le quotidien des Français tout en procédant à un certain nombre d'ajustements dans une logique très classique de fin de gestion », a poursuivi le ministre chargé des Comptes publics.

Une rallonge anti-inflation de 2,5 milliards d'euros, comprenant 1,8 milliard d'euros pour financer un chèque énergie exceptionnel pour 12 millions de ménages, figure parmi les retouches approuvées par le Sénat .

Lire aussi - Pourquoi le budget est-il voté deux fois ?

Une autre aide exceptionnelle, celle-ci s'élevant à 230 millions d'euros, a été votée pour corriger « l'angle mort » des ménages se chauffant au bois, qu'il s'agisse de bûches ou pellets. Toujours dans le but d'aider les Français en ce contexte inflationniste, une enveloppe de 440 millions d'euros servira à prolonger, de deux semaines, la ristourne carburant de 30 centimes par litre.

Travaux routiers, rénovation des réseaux d'eau, énergie...

Les sénateurs ont également adopté un amendement du gouvernement dégradant pour 2022 la prévision du déficit public à -5,0 % du ...


Lire la suite sur LeJDD