Budget 2022 : le gouvernement refuse d’alléger la TVA sur le fret pour les Outre-mer

·2 min de lecture

C. Conconne : "Lorsqu’on a un SMIC en Martinique ou à Paris on n’a pas le même pouvoir d’achat."

« À situation exceptionnelle, moyens exceptionnels » plaide la sénatrice de Martinique, Catherine Conconne. Et exceptionnelle, la situation l’est bien en outre-mer, tant au niveau sanitaire que social. Les départements d’outre-mer sont en effet les plus durement touchés par les récentes vagues de l’épidémie et de grandes tensions sociales se font ressentir, notamment en Guadeloupe, où une grève générale agite le département depuis le 15 novembre. Alors qu’un appel à la grève générale vient d’être lancé pour ce lundi en Martinique, la sénatrice socialiste de l’île, Catherine Conconne a tenté de faire entendre au gouvernement, lors de l’examen du budget 2022, la nécessité de prendre des mesures d’urgence pour lutter contre « la vie chère », véritable racine des tensions actuelles, à ses yeux. « La vie chère constitue un élément de rupture d’égalité entre les citoyens de ladite Outre-mer et ceux de la France hexagonale. Lorsqu’on a un SMIC en Martinique, en Guadeloupe ou à Paris, on n’a pas le même pouvoir d’achat. Tous les prix sont 20 à 40% plus chers entre les deux rives », a ainsi développé la sénatrice socialiste. D’après elle, le « contexte actuel » provient directement de ces difficultés de pouvoir d’achat : « Il y a une situation éruptive et la vie chère constitue l’élément le plus compliqué à gérer et l’élément de récrimination le plus fort de nos populations. »

>> Lire aussi : Tensions en Guadeloupe : Emmanuel Macron appelle « à ne rien céder au mensonge et à la manipulation »

« La vie chère » en Outre-mer, « une rupture d’égalité »

« Il faut va falloir porter des solutions » exhorte, avec une certaine émotion, Catherine Conconne, qui espère faire « déclencher l’artillerie » au gouvernement. Et discussion budgétaire oblige, la sénatrice de Martinique n’est pas venue en séance les (...) Lire la suite sur Public Sénat

Tensions en Guadeloupe : « Nous attendons des pistes pour apaiser la situation », demande la sénatrice Victoire Jasmin

Violences dans les stades : retour sur une (très) longue évolution législative

Coût de l’énergie : le Sénat adopte le « bouclier tarifaire »

Indemnité inflation : pas d’accord entre députés et sénateurs

Tensions en Guadeloupe : Emmanuel Macron appelle « à ne rien céder au mensonge et à la manipulation »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles