Budget 2020: Bruxelles demande des clarifications à Paris et Rome

Selon la Commission européenne, la loi de finances 2020 en France et en Italie comporte les risques d'écarts par rapport aux règles européennes.

Dans un courrier adressé à Bruno Le Maire, la Commission européenne reproche à Paris de n'envisager l'an prochain aucun effort pour améliorer le solde des comptes publics. Le gouvernement français prévoit en effet que les dépenses publiques pourraient croître de 2,6 %, alors que Bruxelles recommande 1,2 %. L'exécutif européen estime que ce n'est pas à ce rythme-là que la France réussira à réduire sa dette.

À lire aussi : France: un budget 2020 axé sur les baisses d'impôts

La même clarification a été demandée à l'Italie, Rome ne respectant pas les recommandations européennes sur la réduction des dépenses et le rythme de réduction de la dette. Le ton est ferme, mais courtois. Depuis l'arrivée au pouvoir d'un nouveau gouvernement de coalition, beaucoup plus europhile, les relations entre Rome et Bruxelles se sont apaisées. On est loin du bras de fer engagé il y a un an. La semaine dernière, le commissaire européen aux Affaires économiquesPierre Moscovici déclarait que le projet italien devait être amélioré, mais que c'était loin d'être un problème majeur.

La Finlande, l'Espagne, le Portugal et la Belgique ont également reçu des mises en garde sur les projets de leurs budgets respectifs.