Budget écolo voté à Lyon : "On n'allait pas attendre d'être sorti de la crise sanitaire"

·1 min de lecture

L'épidémie de Covid-19 progresse partout en France et notamment dans le Rhône, où des restrictions comparables à celles décidées en Île-de-France et dans les Hauts-de-France entrent officiellement en vigueur, ce week-end. Des mesures auxquelles le maire de Lyon, Grégory Doucet, s'est dit favorable, samedi matin sur Europe 1, jugeant qu'il était "évidemment indispensable de freiner" le virus. Pour autant, la situation sanitaire, aussi tendue soit-elle, ne doit pas être le seul sujet de l'action politique aux yeux de l'édile. 

>> EN DIRECT - Covid-19 : suivez l'évolution de la situation samedi 27 mars

"Devrions-nous oublier toutes les autres questions ?"

C'est pour cela que la ville de Lyon a déclaré jeudi l'urgence climatique et adopté un budget prévoyant d'investir 1,2 milliard d'euros sur cinq ans, principalement dans des domaines en lien avec l'écologie, explique Grégory Doucet. "Bien sûr que c'est le moment. Devrions-nous fermer les écoles, arrêter de travailler parce que nous sommes en crise sanitaire ? Non. Devrions-nous oublier toutes les autres questions auxquelles nous sommes confrontés actuellement ? Bien sûr que non."

Répondant à l'appel du secrétaire général de l'ONU, qui a invité en décembre tous les responsables politiques du monde à décréter l'état d'urgence climatique jusqu'à ce que la neutralité carbone soit atteinte, le maire de Lyon estime donc qu'il fallait "agir vite". "Une municipalité, quand elle vote un budget d'investissement, elle donne une traj...


Lire la suite sur Europe1