Buckingham Palace détaille le programme du jubilé de platine d'Elizabeth II

·2 min de lecture
La reine Elizabeth II à l'abbaye de Westminster à Londres, le 8 juin 2018 - Kirsty Wigglesworth © 2019 AFP
La reine Elizabeth II à l'abbaye de Westminster à Londres, le 8 juin 2018 - Kirsty Wigglesworth © 2019 AFP

La reine Elizabeth II, qui fêtera le 2 juin 2022 les 70 ans de son sacre, a annoncé ce mercredi via le Palais de Buckingham les festivités prévues pour marquer son jubilé de platine.

Prévu pour avoir lieu du jeudi 2 au dimanche 5 juin 2022, le jubilé inclura diverses manifestations dont le traditionnel défilé Trooping the Colour, une messe à la cathédrale Saint Paul, un derby dans le circuit d'Epsom Downs et un concert intitulé "Platinum Party at the Palace".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Ce weekend sera l'opportunité pour toutes les communautés habitant le Royaume-Uni d'être réuni pour célébrer cet événément historique", a indiqué le Palais de Buckingham dans un communiqué, avant de préciser que la reine et les membres de sa famille voyageront à travers le pays pour célébrer le jubilé.

Planter des arbres pour le jubilé

Les Britanniques ont été invités à planter des arbres pour célébrer le jubilé de platine, une initiative soutenue par le gouvernement à quelques mois de la COP26. Ce projet, baptisé la "canopée verte de la reine", encourage les jardiniers, écoliers ou membres d'associations à planter chacun un arbre à partir d'octobre 2021 et durant toute l'année 2022.

Pour marquer les 70 ans de règne d'Elizabeth II, 70 forêts anciennes et 70 arbres centenaires au Royaume-Uni seront mis en valeur. Un programme de formation sera aussi lancé à destination de jeunes sans emploi pour leur apprendre à planter et entretenir des arbres.

Elizabeth II est entrée en février dernier dans sa 70e année de règne. Son destin bascule le 6 février 1952, jour où son père le roi George VI meurt à seulement 56 ans à Sandringham. La jeune Elizabeth est alors propulsée sur le trône britannique. Un rôle qu'elle n'était pas destinée à tenir. Car sans l'abdication de son oncle, Edward VII, en 1936, son père, affligé d'un terrible bégaiement, ne serait sans doute pas devenu roi.

Article original publié sur BFMTV.com