Le bubble tea, la boisson taïwanaise qui cartonne en France

© SEAN GALLUP / GETTY IMAGES EUROPE / GETTY IMAGES VIA AFP

Heure du goûter dans le quartier de l’Opéra à Paris (9e) : des adolescentes au look excentrique, des femmes en tailleur, des trentenaires en jean-baskets font la queue devant The Alley. Tous viennent dans le local minimaliste de cette chaîne taïwanaise pour le bubble tea. Créée dans les années 1980 à Taïwan, cette boisson est à l’origine un mélange de thé noir, de lait et de perles gluantes de tapioca à base de farine de manioc. Le tout est servi dans des gobelets en plastique transparent, avec une large paille pour aspirer les billes restées au fond. Ce thé froid se décline aujourd’hui en de multiples versions toutes plus colorées les unes que les autres : sirops de fruits, gelées, saveur tiramisu, crème brûlée, au lait végétal… Il y en a pour tous les goûts.

D’après le cabinet américain Allied Market Research, le marché mondial devrait peser plus de 4 milliards de dollars d’ici à 2027. Aux États-Unis, pendant la pandémie, la folie bbt – son nom pour les habitués – a causé une rupture de stock de perles de tapioca. En France, les enseignes taïwanaises comme The Alley ou Chatime s’installent dans toutes les grandes villes, tandis que de nouvelles boutiques indépendantes voient le jour un peu partout.

 

"

Les adolescents font la queue, choisissent et consomment ensemble ; cela permet de nourrir les liens entre pairs

"

« Le café, c’est tellement ennuyant, lance Aveline, connue comme ImperatriceWu sur les réseaux sociaux. Pour le même prix, je préfère un bubble tea. » Cette influe...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles