BTS et Virgil Abloh : le groupe k-pop devient le nouveau visage Louis Vuitton

·1 min de lecture

Après Madonna, Emma Stone, David Bowie, et un panel d'égéries prestigieuses, Louis Vuitton accueille de nouveaux ambassadeurs au sein de sa famille. Les icônes k-pop du groupe BTS deviennent les nouveaux visages de la Maison. Annoncée ce vendredi 23 avril sur les réseaux, la nouvelle réjouit déjà la communauté des membres sud-coréen. Grâce à cette collaboration inédite, la griffe étend son savoir-faire couture à l'international. Reconnu pour ses messages inspirants et son influence positive, le boys band le plus convoité du moment multiplie les collaborations.

Impatients, les interprètes du tube "Dynnnnnanana, life is dynamite..." se réjouissent à l'idée de représenter le luxueux malletier. « Nous sommes très heureux d'avoir été choisis comme ambassadeurs de Louis Vuitton et nous avons hâte de dévoiler les projets sur lesquels nous travaillons avec Virgil Abloh ». En mars dernier, les sept chanteurs du groupe étaient apparus tout de Louis Vuitton vêtus, lors des Grammy Awards. Des costumes sur-mesure, issus de la ligne homme Automne-hiver 2021-2022.

Dans les mois à venir, les membres de BTS porteront les créations inédites de la Maison de Luxe. "Cette collaboration exceptionnelle ouvre un nouveau chapitre de l’histoire de la Maison qui représente une fusion idéale entre luxe et culture contemporaine, a confié Virgil Abloh Directeur Artistique Homme de Louis Vuitton, dans un communiqué officiel. "Je suis impatient de dévoiler les projets sur lesquels nous travaillons actuellement". (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Mort d'Alber Elbaz, le créateur qui voulait changer les codes du luxe
PHOTOS - Elizabeth II : les 5 pièces fortes et intemporelles de son dressing
Amel Bent fashionista : découvrez le prix de sa robe en jean et ses bottes glitter dans The Voice
Obsèques du prince Philip : la broche d'Elizabeth II, un signe d’apaisement envoyé à Meghan et Harry ?
Brigitte Macron : en robe Vuitton à Monogram oversize, elle cède à la logomania