Bryan Fogel : "En Arabie saoudite, le meurtre de Khashoggi n’est que la partie émergée de l’iceberg"

·1 min de lecture

Avec " The Dissident ", le réalisateur canadien Bryan Fogel signe un documentaire édifiant sur l’affaire Khashoggi, du nom du journaliste saoudien assassiné dans son propre consulat à Istanbul le 2 octobre 2018. Sorti en janvier 2021 aux Etats-Unis, le film arrive sur les plateformes européennes en VOD lundi 15 mars.

Trois ans plus tard, retour en image sur un scandale géopolitique. Avec "The Dissident", le réalisateur canadien Bryan Fogel signe un documentaire sur l'affaire Khashoggi. Un film important qui, si la forme reste très " américanisée ", a le mérite sur le fond de nous éclairer sur trois points : d’abord sur l’enquête menée par les services turcs qui révèle comment le polémiste a été la victime d’un véritable guet-apens pensé et organisé depuis Riyad. Ensuite, sur la personnalité de Jamal Khashoggi en tant que telle, aussi bien le journaliste proche et critique du palais, que l’homme au quotidien. Un éclairage enfin sur un pays, l’Arabie saoudite, que le prince héritier Mohammed Ben Salmane, alias MBS, a mis à sa botte ces six dernières années, faisant du royaume wahhabite, déjà guère ouvert, une véritable dictature à son image… avec ses armées de trolls et d’espions. Comment et pourquoi en arrive-t-on à faire un film sur un tel sujet ? L’auteur oscarisé en 2017 pour " Icare " , un documentaire dénonçant le système étatique de dopage en Russie, nous révèle ses motivations et ses espoirs.Marianne : Comment vous est-il venu l'idée de faire un documentaire...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?