Bruxelles, Londres et Washington veulent contrer le "soft power" de Pékin

La Commission européenne a présenté, mercredi, un plan d'aide au développement de 300 milliards d'euros. Des fonds publics et privés destinés à financer des projets respectant des standards importants en matière environnementale, sociale et de bonne gouvernance. Le projet, sans le dire officiellement, vise à contrer l'initiative chinoise des nouvelles routes de la soie. Les États-Unis et la Grande-Bretagne travaillent également sur des projets parallèle pour contrer le "soft power" de Pékin.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles