Bruxelles convoque l'ambassadeur russe auprès de l'UE

·2 min de lecture
BRUXELLES CONVOQUE L'AMBASSADEUR RUSSE AUPRÈS DE L'UE

BRUXELLES (Reuters) - L'ambassadeur de Russie auprès de l'Union européenne a été convoqué lundi par les instances européennes qui dénoncent la décision de Moscou d'interdire l'entrée sur le territoire russe à huit de ses responsables en représailles à des sanctions européennes contre Moscou.

"L'ambassadeur Tchijov a été informé de l'objection et de la ferme condamnation par les institutions de l'UE et les États membres de l'UE de cette décision, qui est purement motivée par des raisons politiques et qui n'a aucune justification légale", a déclaré la Commission européenne dans un communiqué.

Lors de la réunion, les représentants de l'UE ont également rappelé l'expulsion par la Russie de diplomates tchèques et le décret russe sur les "États inamicaux", selon le communiqué.

Les représentants de l'UE ont aussi exprimé "leur grande préoccupation quant à l'impact cumulé de toutes ces décisions sur les relations entre l'UE" et la Russie, et ont ajouté que l'UE se réserve le droit de prendre des mesures appropriées en réponse aux décisions russes.

Les tensions diplomatiques entre Bruxelles et Moscou vont crescendo depuis le début de l'année après que les autorités russes ont expulsé des diplomates de plusieurs Etats membres en réaction aux critiques de Bruxelles à propos du sort d'Alexeï Navalny.

L'UE a exigé de la Russie la libération immédiate de l'opposant au Kremlin, condamné en février à une peine de prison de deux ans et demi pour des accusations qu'il rejette, tout en mettant sur liste noire, en mars dernier, plusieurs responsables russes accusés de violer les droits de l'homme.

La Russie a interdit vendredi d'entrée sur son territoire huit personnalités du bloc, dont le président du Parlement européen David Sassoli.

L'Union européenne se penchera sur les prochaines actions à engager lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères la semaine prochaine, mais elle pourrait également se tourner vers le Conseil de l'Europe pour trouver des moyens de répondre à ce que Bruxelles considère comme des violations constantes des droits de l'homme par la Russie.

Moscou a prié l'UE de ne pas s'immiscer dans ses affaires intérieures et a nié tout acte répréhensible.

(Robin Emmott, version française Laetitia Volga et Camille Raynaud, édité par Jean-Stéphane Brosse)