"Le brutaliste" : l'ascension fulgurante et la chute vertigineuse d'un architecte portugais romancée par Matthieu Garrigou-Lagrange

Il ne prononce pas son nom mais Matthieu Garrigou-Lagrange a rencontré et interviewé l'homme qui se cache derrière Le brutaliste, même si son livre est un roman. C'est l'architecte portugais Tomas Taveira, qui construisit les premières tours de Lisbonne. Un immense succès qui le propulsa au sommet. Mais, dans les années 80, quand des vidéos des sévices sexuels qu'ils imposaient aux femmes sortirent dans la presse, ce fut le début de sa descente au enfer. "Le brutaliste" (Editions de l'Olivier) explore cette histoire, et les effets qu'elle produit sur les témoins, ceux qui regardent les hommes tomber, et ceux qui sont à la fois fascinés et horrifiés par le Brutaliste. Architecture et morale Matthieu Garrigou-Lagrange a deux passions, la littérature et l'architecture. Avec Le brutaliste, il nous plonge dans un monde qu'il connaît et une ville qu'il adore et où il vit une partie de l'année, Lisbonne. "Le personnage de mon livre, qui vit au Portugal et que j'ai rencontré a été frappé par un scandale dans les années 80" confie l'écrivain. "Il a construit les trois premières tours de Lisbonne. Mais dans ces tours, il s'est filmé avec des femmes, dans des positions sexuelles assez dégradantes. Et un jour, l'une de ces femme a donné ces vidéos à un journal à scandale". Le brutalisme, c'est aussi un style architectural, très populaire entre les années 50 et 70, qui utilise le béton et ne le transforme pas. "C'est une architecture inspirée des blockhaus de la Seconde Guerre Mondiale et qui considère que le béton c'est beau en soi. Que c'est un matériau, presque comme la pierre, et qu'on a pas besoin de le décorer ou le recouvrir" explique-t-il. "Avec ce titre, on est dans l'architecture et la brutalité. C'est une architecture de la brutalité et mon personnage est brutal. Je voulais jouer sur l'ambiguïté de ce titre-là". Journaliste spécialiste de la littérature Bien connu des auditeurs de France Culture, Matthieu Garrigou-Lagrange anime "La compagnie des oeuvres" du lundi au jeudi de 15h à 16h. Une émission qui s'intéresse à tous les grands et grandes créateurs et créatrices du patrimoine culturel mondial, allant de la littérature à l'architecture, en passant par la peinture et d'autres arts.Le brutaliste - de Matthieu Garridou-Lagrange - Editions de l'Olivier - paru le 1er avril 2021 - 240 pages - 18 euros