Sur Brut, Macron veut "parler aux jeunes et se réconcilier avec les médias de rue"

·1 min de lecture

En accordant jeudi une interview fleuve au média en ligne Brut, Emmanuel Macron veut convaincre une jeunesse frappée par la crise économique et sanitaire. L'interview, prévue à 16 heures en plateau, pourrait durer 1h30 à 2 heures, avec un temps dédiés aux questions des internautes. Brut diffusera ensuite des questions-réponses sur Snapchat. Quelques heures avant cet entretien très attendu, le "streamer" politique Jean Massiet décrypte la stratégie d'Emmanuel Macron au micro d'Europe 1. 

 

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"On ne parle plus à tout le monde quand on parle à la télévision ou à la radio. On parle à une certaine catégorie de la population, qui reste attachée aux médias traditionnels", explique-t-il. Plébiscités par la jeunesse, les médias en ligne comme Brut, représentent selon lui de "nouvelles manières de s'informer, plus directes, plus spontanées". 

Le président "veut se rabibocher avec les médias de rue"

Jean Massiet voit aussi dans le choix du président une volonté de se "réconcilier" avec un certain nombre de journaux en ligne, inquiets de la proposition de loi "sécurité globale" qui menace selon eux la liberté de la presse. Le chef de l'Etat sera interviewé, entre autres, par le journaliste Rémy Buisine, récemment mis à terre par des policiers lors de l'évacuation brutale de migrants à Paris. "Brut est devenu le symbole des nouveaux médias de rue qui ont particulièrement percé avec le mouvement des gilets jaunes, et qui ont un probl...


Lire la suite sur Europe1