Bruno Solo : "Brûler les livres, c'est la première chose qu'a fait Hitler, c'est ce que font les grandes dictatures"

·3 min de lecture

Le comédien et producteur raconte à Yahoo pourquoi l’Histoire le passionne depuis si longtemps et révèle quel personnage le fascine le plus, et lequel est selon lui le plus terrifiant. 

C’est à un drôle de repas que Bruno Solo nous invite. Clovis et Louise Michel sont autour de la table, aux côtés du comédien, ainsi qu’une dizaine de personnalités de l’Histoire de France, toutes époques confondues. La scène se déroule dans son livre publié cet automne, Les visiteurs d’histoire, quand l’histoire de France s’invite chez moi. Le cocréateur de la série culte Caméra café confie à Yahoo pourquoi ce domaine lui tient tant à cœur.

"Pour avoir un œil critique, il faut du recul, et l’Histoire offre cela"

Pour le comédien, connaître l’Histoire est d’autant plus précieux en période électorale, alors que la présidentielle est prévue en avril prochain. "Certains mentent sur notre passé, en dévoyant l’histoire, en la manipulant", observe Bruno Solo, soulignant que cela n’a rien de nouveau. "Depuis la nuit des temps, on a toujours manipulé l’Histoire, fait des photomontages, c’était un grand truc des communistes et fascistes, des nazis". 

Le remède ? "Avoir un œil critique, et pour cela, il faut avoir plus d’informations, et des bonnes, et un peu de recul. L'Histoire offre ce recul", même si Bruno Solo juge qu'"une certaine paresse intellectuelle tue nos sociétés". Pour enrayer cette paresse et parfois ce désintérêt pour l’Histoire, le comédien la raconte avec son humour, et avec rigueur, comme il le fait avec La guerre des trônes, la série documentaire de France 5 lancée en 2017.

"Beethoven a repensé le monde au travers de sa musique, même s'il était sourd comme un pot"

L’Histoire est aussi une source d’inspiration infinie pour Bruno Solo. "Le personnage qui me fascine le plus, c’est Ludwig van Beethoven, car c’est un musicien de génie qui a révolutionné la musique", confie-t-il. "Il a repensé le monde au travers de sa musique, en plus il était sourd comme un pot à partir de la troisième symphonie, et les plus belles sont les cinquième, sixième, septième…", s’emballe l'acteur. 

"Le premier métier que je voulais faire, c’était chef d’orchestre", dévoile aussi Bruno Solo pour expliquer son admiration pour le pianiste, compositeur et chef d'orchestre allemand. 

"La première chose qu'Hitler a faite, c’est brûler les livres"

Notre passé regorge également d’événements et de personnages effrayants. Dans cette catégorie, "le plus terrifiant, celui qui a le plus dévoyé l’Histoire, qui l’a entraîné vers l’abîme, c’est évidemment Hitler", estime Bruno Solo. Son accession au pouvoir a été permise car "des gens se sont mis à le croire, une sorte de paresse s’est emparée de chacun, ces individus se sont mis à penser comme une masse… Car on n’a pas donné à ces gens les moyens de réfléchir autrement". 

Le comédien rappelle les autodafés commis dès qu’Adolf Hitler est élu chancelier en 1933. "La première chose qu’il a faite, ce que font les grandes dictatures, c’est brûler les livres. C’est dans les livres qu’il y a les germes de la révolte, de la rébellion, de l’intelligence, de la réflexion…" C’est peut-être pour cela que Bruno Solo a décidé de prendre sa plume pour écrire son premier livre dédié à l’Histoire.

VIDÉO - "Crimes Parfaits" : Bruno Solo pourrait-il rempiler pour de nouveaux épisodes ? Il répond

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles