Bruno Roger-Petit, l'encombrant conseiller d’Emmanuel Macron

·2 min de lecture

Le "conseiller mémoire" du chef de l'Etat a déjeuné le 14 octobre avec Marion Maréchal Le Pen. Un rendez-vous qui fait jaser jusqu'à la majorité. Mais Bruno Roger-Petit a l'habitude de déplaire...

Règlements de compte en Macronie. Dimanche 27 décembre, le journal Le Monde révélait l'existence d'un déjeuner en octobre dernier entre Marion Maréchal Le Pen et Bruno Roger-Petit, « conseiller memoire » du chef de l'Etat. Un rendez-vous confirmé à l'AFP par les deux intéressés sur l'air du « circulez y a rien à voir ». Beaucoup de bruit pour rien, peut-être, mais qui résonne fort du côté des Marcheurs historiques.« Avec l'extrême droite, on ne discute pas, on ne transige pas. On la combat », a critiqué Hugues Renson, vice-président LREM de l'Assemblée nationale, dans un tweet où il cite l'ex-président Jacques Chirac qui, en avril 2002, avant le second tour de la présidentielle face à Jean-Marie Le Pen, avait déclaré: « Je ne peux pas accepter la banalisation de l'intolérance et de la haine. »« Il y a des gens qu'on ne sonde pas à titre personnel, on les combat à titre collectif. Marion Maréchal et toute sa clique en font clairement partie », a tranché Astrid Panosyan, cofondatrice du parti présidentiel, dans un tweet "liké" par le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes Clément Beaune et relayé par l'ancien patron des députés LREM Gilles Le Gendre.Eloges et énormitésIl faut dire que depuis 2017, Bruno Roger-Petit est un habitué des petites polémiques. Ancien...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Après Bruno Roger-Petit et Marion Maréchal, ces déjeuners imaginaires qui défrayeraient la chroniqueAntiracistes, décoloniaux : qui sont les collectifs qui squattent le Petit Cambodge à Paris ?Macronisme : petits calculs pour sauver la confédération des ectoplasmes"Ma baby-sitteuse et les petites personnes" : retrouver le langage enfantin par le haut"Je suis là parce que je meurs à petit feu" : les restaurateurs se mobilisent encore contre l'incertitude