Bruno Retailleau : "Combien d'années va-t-on pérenniser ce pass sanitaire ?"

·1 min de lecture

Il est possible que l'on vous demande encore le pass sanitaire pour aller au cinéma, au café ou encore à la piscine jusqu'à fin juillet 2022. Le Parlement a voté ce vendredi le texte permettant au gouvernement de prolonger le dispositif jusqu'à l'été prochain. Ce projet de loi va donner la possibilité au gouvernement de continuer de faire appliquer les règles que l'on connaît aujourd'hui, et ce, au-delà du 15 novembre initialement date butoir. Cela ne veut pas dire pour autant qu'il faudra être testé négatif au Covid-19 ou vacciné pour se rendre au restaurant jusqu'au 31 juillet, mais légalement, si l'exécutif le souhaite, cette hypothèse est désormais rendue possible.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

Pour la majorité l'objectif de ce texte est de donner plus de souplesse au gouvernement, de permettre de retirer les restrictions en cas d'évolution favorable de l'épidémie, comme de les réinstaller dans tout le pays ou une partie. Un autre de ses points importants concerne l'utilisation d'un faux pass sanitaire. Cette pratique sera désormais plus sévèrement punie puisque la peine maximale pour les fraudeurs passe de trois à cinq ans de prison et l'amende grimpe à 75.000 euros, alors qu'elle était jusqu'à présent de 45.000.

Le projet de loi concerne aussi les collèges et les lycées : jusqu'à la fin de l'année scolaire, les directeurs d'école et les chefs d'établissements du second degré pourront avoir accès aux informations sur le statut vaccinal des é...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles