Bruno Retailleau : « Non, Monsieur Darmanin, l’immigration n’est pas une chance »

Bruno Retailleau est président du groupe Les Républicains au Sénat.  - Credit:FREDERIC PETRY / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Bruno Retailleau est président du groupe Les Républicains au Sénat. - Credit:FREDERIC PETRY / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Monsieur le Ministre, vous m'avez écrit pour me présenter votre projet de loi sur l'immigration, et je ne veux pas laisser votre courrier sans réponse tant le sujet me semble grave pour l'avenir de notre pays. Ce texte, qui intervient moins de quatre ans seulement après la loi Collomb, est en effet le révélateur de votre incapacité à juguler une immigration devenue incontrôlée. Prisonnier de « l'en même temps », vous êtes écartelé par les marchandages entre l'aile gauche et l'aide droite de votre majorité.

Bref, comme toujours en macronie, vous semblez faire, mais vous faites semblant. Vous déplorez ainsi l'accélération du rythme des entrées sur notre territoire, mais vous annoncez la création d'un titre de séjour pour les métiers en tension, tout en prévoyant la régularisation des clandestins qui travaillent en France. Autrement dit, vous allez créer un nouvel appel d'air migratoire. Car, désormais, tous les métiers sont en tension. Et je refuse cette résignation qui consiste à ne pas ramener vers l'emploi ces millions de Français au chômage faute de qualifications nécessaires et d'incitation au travail.

Vous allez légaliser l’immigration illégale, faute de parvenir à l’interdire. Quel aveu d’impuissance !

Par ailleurs, donner la possibilité pour les demandeurs d'asile de travailler avant d'obtenir leur statut de réfugié revient à leur ouvrir un deuxième guichet pour régulariser leur séjour quand bien même ils seraient déboutés au titre de l'asile. Ainsi, no [...] Lire la suite