• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Bruno Retailleau annonce qu'un texte sur l'immigration sera présenté à la rentrée devant le Sénat

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Bruno Retailleau le 29 aout 2020 à La baule. (Photo d'illustration) - Loic VENANCE © 2019 AFP
Bruno Retailleau le 29 aout 2020 à La baule. (Photo d'illustration) - Loic VENANCE © 2019 AFP

C'est un texte qui devrait être présenté à la rentrée. Invité sur BFMTV-RMC ce mercredi matin, Bruno Retailleau, le président du groupe Les Républicains au Sénat, a annoncé qu'un texte sur l'immigration sera présenté en première lecture devant le Sénat à la rentrée de septembre.

"Ce que nous a annoncé Franck Riester pendant la conférence des Présidents qui se tenait hier soir au Sénat, c’est qu’il y aura un texte sur l’immigration à la rentrée et ce texte, je l'avais demandé à la Première ministre, sera examiné en première lecture par le Sénat", a-t-il annoncé.

Bruno Retailleau "attend de voir" la loi annoncée par Gérald Darmanin

Ce texte sera présenté à la même période que la loi annoncée par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin mardi sur BFMTV, sur les délinquants étrangers. Il a assuré souhaiter une condamnation puis une expulsion pour les personnes étrangères qui ne respectent pas la loi, et a ainsi assumé "une forme de double-peine" pour eux. La loi qu'il présentera permettra de "lever toutes les réserves" législatives qui empêchent cette procédure.

A cette annonce, Bruno Retailleau s'est montré prudent. "Gérald Darmanin a refusé toutes les mesures de fermeté qu'on lui a proposé contre l'immigration lors du précédent quinquennat alors j'attends de voir" a-t-il déclaré.

Le président du groupe LR a d'ailleurs estimé que "l'un des plus grands échecs" du premier quinquennat d'Emmanuel Macron, "c'est la question de la sécurité et l'immigration".

Pour appuyer ses propos, Bruno Retailleau a cité un rapport d'information rédigé par François-Noël Buffet, président de la commission des lois au Sénat, indiquant "que seules 5,7 %" des obligations de quitter le territoire français ont été exécutées lors du premier semestre de 2021.

Invité de BFMTV mardi soir, Gérald Darmanin a de son côté annoncé une hausse de 25% des expulsions réussies au 1er semestre 2022, soulignant que le gouvernement avait retiré "70.000 titres de séjour". Selon lui, "9800 personnes en situation irrégulière" ont été expulsées du territoire français depuis janvier.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles