Bruno Parmentier, rédacteur en chef de Futura pour la Journée mondiale de l'alimentation

·1 min de lecture

Après Gilles Babinet mercredi, c’est au tour de Bruno Parmentier de prendre le contrôle de Futura. Et qui mieux que ce grand spécialiste des questions agricoles et alimentaires en cette Journée mondiale de l'alimentation pour être rédacteur en chef de votre magazine ? Sans oublier la Journée mondiale de la lutte contre le gaspillage, vaste sujet auquel l’ingénieur et économiste consacre une tribune exclusive pointant les excès de notre monde surconsommateur (à lire cette après-midi).

Mais avant, dès 9 h ce matin, l’auteur de Nourrir l’humanité, nous livre avec Le goût amer de l'exploitation du café dans le monde une véritable enquête sur la boisson préférée des Français — et l’une des plus bues dans le monde —, dont l’exploitation est entre les mains avides de puissantes multinationales qui ne le cultivent pas vraiment de façon équitable et vertueuse pour l’environnement. Nul doute qu’après la lecture de cet article très documenté, vous ne boirez plus ce breuvage « si addictif » de la même manière.

À suivre tout au long de cette journée spéciale, les publications de Bruno Parmentier sur Futura de ces derniers mois. Intervenant régulier, vous pourrez retrouver son interview par Nathalie Mayer sur la délicate question de la surconsommation de viande et les problèmes liés des élevages intensifs d’animaux dans un contexte de réchauffement climatique.

À découvrir également pour cette journée spéciale, une interview audio exclusive avec Bruno Parmentier sur le thème "Y a-t-il assez à manger pour tout le monde sur Terre ?". © Futura

À lire ou relire également, L'avocat, la face cachée de la star des salades, passionnant article de l’auteur mettant en lumière sa culture, ou, plutôt disons qui nous éclaire sur son côté obscur… Édifiant !

À...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles