Bruno Le Maire : "Le camp d'Eric Zemmour et Marine Le Pen est celui du déclin"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Ils ne posent pas de manière honnête et objective les bonnes questions". Invité lundi de Sonia Mabrouk, Dimitri Pavlenko et Mathieu Bock-CôtéBruno Le Maire a exprimé le profond fossé qui le sépare d'Eric Zemmour et de Marine Le Pen. À six mois de l'élection présidentielle, le ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance dit être en "opposition frontale avec le diagnostic" et les solutions proposées par les deux candidats. 

"L'espace qui rassemble Eric Zemmour et Marine Le Pen c'est ce que j'appelle le camp du déclin, le camp du défaitisme, celui qui ne croit plus dans les forces de la France et qui se dit 'Laissons tomber, replions nous sur nous-même'", a-t-il jugé.

"Lucide" sur les inquiétudes des Français

Bruno Le Maire s'est en effet dit en "opposition frontale" avec le diagnostic posé par le polémiste. "Je suis élu depuis 15 ans dans ma circonscription. Je vois les Français autant que les voit Eric Zemmour. Je suis lucide sur les problèmes migratoires du pays. Je suis lucide sur le fait que l'État de droit n'est pas toujours respecté, que les obligations de quitter le territoire français se transforment parfois en laissez-passer pour rester sur le territoire. Je suis lucide sur les inquiétudes des Français", a poursuivi le ministre. 

>> Retrouvez l'interview politique tous les matins à 8h15 sur Europe 1 ainsi qu'en replay et en podcast ici

Pour autant, s'il a estimé avoir été le premier à dénoncer la "gangrène de l'islam politique dans notre pays", il a é...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles