Bruno Jeudy, François Fillon... Trois questions sur le piratage de comptes Twitter par une "cyberarmée turque"

franceinfo

Une publicité inattendue pour le président turc Erdogan. Des hackers ont pris le contrôle, lundi 20 janvier, de deux comptes Twitter très suivis : celui de Bruno Jeudy, journaliste politique de Paris Match, et celui de François Fillon, l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy.

Sous ces deux noms, les pirates ont publié des messages défendant la politique étrangère turque du président Recep Tayyip Erdogan. Toujours sous ces fausses identité, ils ont traité de "terroristes" deux organisations kurdes, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et la milice kurde syrienne YPG. L'attaque a été revendiquée par "la cyberarmée turque Ayyildiz Tim".

Que s'est-il passé ?

Dans l'après-midi du 20 janvier, le chercheur en géopolitique Colin Gérard relève sur Twitter le piratage du compte de Bruno Jeudy. Les tweets de ce journaliste français très connu, spécialiste en politique intérieure, sont en effet étranges :

Les pirates publient ainsi sur Twitter ce message signé Bruno Jeudy : "Je soutiens les opérations de la Fontaine de Paix menée par la Turquie [qui] "ont été effectuées contre les terroristes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi