Bruno Genesio (Rennes) : « Il y aura des changements »

Après un succès à Larnaca (2-1) et un nul contre Fenerbahçe (2-2), Bruno Genesio et les Rennais espèrent s'imposer au Roazhon Park contre le Dynamo Kiev. (P. Lahalle/L'Équipe)

Bruno Genesio, le coach rennais, espère voir son équipe poursuivre sur sa dynamique (sept matches sans revers) contre le Dynamo Kiev, ce jeudi en Ligue Europa.

« Voyez-vous ce rendez-vous contre le Dynamo Kiev comme la possibilité de faire un pas quasiment décisif pour les trois premières places du groupe, ou un pas important pour les deux premières ?

Pour les trois premières places oui, pour le reste, rien ne sera définitif car il restera trois matches. Mais pour les trois premières, ce serait déjà une option importante de prise par rapport à Kiev. Mais c'est une équipe qui a perdu 2-1 à la dernière minute à Fenerbahçe (le 8 septembre), donc ça donne un aperçu de la qualité de cette équipe qui est très bien organisée donc ce ne sera pas une partie de plaisir.

Ils ont perdu des joueurs étrangers, ils ne sont dans un contexte pas idéal par rapport à la guerre, aux conditions d'entraînement et des matches, mais ça reste de très bons footballeurs, c'est un pays de foot qui a toujours formé de très bons joueurs et je pense qu'en ce moment, ils ont encore plus envie de montrer que c'est un peuple fort. Donc, on s'attend à une opposition très compliquée.

lire aussi


Rennes sans Sulemana ni Doku contre le Dynamo Kiev

Qu'attendez-vous de votre équipe ?
On est sur une dynamique positive en termes de résultats et de contenu, il faut confirmer demain par une belle victoire par la manière aussi, si on peut. L'équipe retrouve des automatismes et des enchaînements, notamment offensivement intéressants. On doit encore garder davantage de maturité et avoir encore une meilleure gestion des matches.

Pensez-vous installer le duo Gouiri-Kalimuendo, performant à Strasbourg (3-1) dans un 4-4-2, ou procéder à des ajustements avec l'enchaînement des matches ?
On a un groupe de 23-24 joueurs de champ qui peuvent tous prétendre à commencer les matches, et c'est mon job à la fois de concerner tout le monde et de garder un niveau d'équipe élevé. Donc évidemment qu'il y a eu beaucoup de satisfactions à Strasbourg, mais je dois aussi tenir compte de l'enchaînement des matches, des caractéristiques des joueurs que j'ai à ma disposition.

Certains ont été blessés, il faut être vigilant pour ne pas les remettre dans le rouge trop vite et trop tôt au risque d'avoir des rechutes. D'autres ont moins joué ces derniers temps, des joueurs internationaux je pense, notamment, et il faut aussi les concerner, les intégrer, sachant que je sais que le niveau d'équipe ne baissera pas quel que soit le onze de départ. Donc, c'est une chance, il y aura des changements dans l'équipe de départ. »