Brune Poirson claque la porte : retour sur un divorce

·1 min de lecture

La dernière étape d'un divorce bien entamé ? Ce 6 avril, l'ancienne secrétaire d'Etat Brune Poirson a annoncé qu'elle céderait son siège de députée du Vaucluse à son suppléant, Adrien Morenas, pour se "tourner vers d'autres horizons", autres que ceux de la politique. "Je fais le choix de continuer à porter, sous d'autres formes, un combat concret et sans renoncements en faveur de la transition écologique et solidaire", a-t-elle justifié sur Facebook. Encore évasive sur son avenir professionnel, Brune Poirson reste pour l'instant administratrice de la Fondation de la mer, qui soutient des associations et des programmes sur la biodiversité marine. Chez LREM, elle continue également à être responsable des relations internationales du mouvement.

Ce dernier départ semble entériner une rupture bien consommée avec l'exécutif. Déjà, en juillet dernier, l'ex-directrice du développement durable chez Veolia n'a pas été prolongée par Jean Castex comme secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire. Elle qui voulait "transformer en profondeur les comportements" a fait face à un changement radical. Une attitude loin d'être anodine de la part d'Emmanuel Macron. Car à en croire L'Opinion, le président de la République avait dans son viseur la jeune femme politique, considérée comme une forte tête.

Brune Poirson n'a pourtant pas démérité au cours de son mandat. Elle est en effet à l'origine de la loi antigaspillage, promulguée en février 2020, qui prévoit la fin (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"La démission, direct" : Jean Castex intransigeant sur les dîners clandestins
VIDEO - "Des morts sur les brancards" : Martin Blachier défend Gilles Pialoux
VIDEO - Pourquoi Nathalie Marquay a mis sa fille Lou à la porte
Moundir a perdu 18 kilos à cause de la Covid-19
VIDÉO - Dîners clandestins : la petite blague de Patricia Loison face à Emmanuelle Wargon