Bronchiolite : les hospitalisations à un niveau sans précédent «depuis plus de 10 ans»

© MYCHELE DANIAU / AFP

Constatant une "poursuite de l'augmentation" des indicateurs de bronchiolite "malgré un infléchissement en lien avec les congés scolaires de Toussaint", Santé publique France a pointé des "nombres de passages aux urgences et d'hospitalisations pour bronchiolite très élevés et à des niveaux supérieurs à ceux observés aux pics épidémiques depuis plus de 10 ans". L'épidémie apparaît globalement plus marquée dans les régions de la moitié nord de la France, ajoute l'agence sanitaire publique dans son bilan hebdomadaire.

Toux et respiration difficile chez les bébés

Courante et très contagieuse, la bronchiolite provoque chez les bébés une toux et une respiration difficile, rapide et sifflante. Si elle est angoissante pour les jeunes parents, elle est la plupart du temps bénigne. Dans certains cas, elle peut nécessiter un passage aux urgences, voire une hospitalisation.

>> LIRE AUSSIBronchiolite : les hôpitaux saturés, les parents se déplacent vers d'autres régions

 

Un total de 6.891 enfants de moins de deux ans sont passés aux urgences pour bronchiolite en métropole dans la semaine du 31 octobre au 6 novembre, soit une hausse hebdomadaire de 7% --bien moindre toutefois que l'augmentation de la semaine précédente (+47%). Quelque 2.337 enfants ont finalement été hospitalisés.

De nouvelles mesures pour aider les services pédiatriques

"Les hospitalisations pour bronchiolite représentent 50% des hospitalisations suite à un passage aux urgences chez les enfants de moins de deux a...


Lire la suite sur Europe1