Bronchiolite : les hôpitaux saturés, les parents se déplacent vers d'autres régions

© TREMELET / IMAGE POINT FR / BSIP VIA AFP

L'épidémie de bronchiolite qui sévit sur le territoire depuis début octobre continue de s'étendre et entraîne la saturation des services de réanimation pédiatriques dans certains hôpitaux. Si certains patients sont transférés vers d'autres établissements, des parents se déplacent eux-mêmes vers d'autres régions pour obtenir une consultation.

Le 22 octobre, un collectif de 7.000 soignants en pédiatrie avaient lancé un cri d'alarme dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, dénonçant la saturation des urgences pédiatriques, alors qu'une épidémie de bronchiolite s'abattait sur la France. En réponse, le ministre de la Santé, François Braun, a annoncé la mise en place d'un "plan d'action immédiat" et le déblocage de 150 millions d'euros pour "les services en tension de l'hôpital". Mais deux semaines plus tard, les services pédiatriques sont toujours à bout de souffle et ne parviennent pas à faire face à l'épidémie qui continue de s'étendre.

"On n'avait pas vocation à prendre en charge les petits de Nice"

Certains hôpitaux se retrouvent dans l'obligation de transférer des patients vers d'autres établissements. De leur côté, certains parents se déplacent eux-mêmes vers d'autres régions pour tenter d'obtenir une consultation pour leur enfant. C'est le cas dans le sud du pays où certaines familles font le voyage jusqu'à Monaco. "Il est nécessaire, qu'au niveau départemental, il y ait une réflexion très rapidement pour essayer de trouver des solutions pour tout le monde", assure le docteur Hervé Haas, chef du service de pédiatrie du Centre hospitalier Princesse Grace.

"On a des accords avec la France pour s'occuper des Français qui sont dans la proche couronne mais on n'avait pas vocation à prendre en charge les petits de Nice, de l'arrière-pays niçois, ou encore de Grasse", explique le docteur au micro d'Europe 1. La ...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Bronchiolite : les cas explosent dans certains départements, notre carte de France