Bronchiolite, grippe et Covid sont en train de submerger les urgences à Paris

People wait at the pediatric emergency unit at the Robert Debre hospital in Paris on October 28, 2022. (Photo by ALAIN JOCARD / AFP)
ALAIN JOCARD / AFP People wait at the pediatric emergency unit at the Robert Debre hospital in Paris on October 28, 2022. (Photo by ALAIN JOCARD / AFP)

HÔPITAL - « La situation est grave » aux Hôpitaux de Paris (AP-HP) en raison du « débordement des urgences » lié aux épidémies de bronchiolite, grippe et Covid et d’un manque de personnel qui oblige à maintenir des lits fermés, a estimé ce mercredi 23 novembre Rémi Salomon.

Pour le président de la commission médicale d’établissement de l’AP-HP, « le débordement des urgences (...) recommence, parce qu’il y a des virus qui circulent ». Au Covid-19 s’ajoutent « la bronchiolite chez les enfants, (...) la grippe chez les sujets plus âgés », qui est « assez forte cette année », a-t-il relevé sur France Inter.

Dans un message adressé lundi aux directeurs et chefs de service des Hôpitaux de Paris, le directeur général Nicolas Revel et le Pr Salomon écrivent que « les services d’accueil des urgences adultes de l’AP-HP connaissent depuis plusieurs jours des difficultés » à trouver des lits en « aval », ce qui se traduit par le recours à un nombre de brancards « très élevé ».

16% de lits fermés en octobre

« Il est nécessaire d’analyser site par site les besoins en lits d’hospitalisation et de procéder le cas échéant à des déprogrammations médicales », estiment les responsables dans ce courrier que l’AFP s’est procuré.

Pour Rémi Salomon, « trop de patients arrivent » et « il n’y a pas assez de personnel pour les accueillir », pour « garder les lits ouverts dans les services ». Cela génère « un encombrement » et un haut « niveau de stress chez les soignants, qui se trouvent dans une situation où ils savent qu’ils ne peuvent pas faire correctement le soin », a alerté le médecin sur France Inter.

Avec 10% d’infirmiers en moins qu’en 2019, les 38 hôpitaux de l’AP-HP dénombraient 16% de lits fermés en octobre, soit deux fois plus qu’avant le Covid, avait relevé mardi Nicolas Revel.

« Non seulement l’hôpital n’a pas été consolidé » avec la crise du Covid « mais il est plus fragile » aujourd’hui, a commenté le Pr Salomon.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi