Brizoua-Bi – L’Afrique va-t-elle (enfin) tourner la page ?

·1 min de lecture
Le coup d'État, après des mois de crise politique et socioéconomique, aggravée par la pandémie de Covid-19, a suscité des explosions de joie à Conakry, où de nombreux habitants acclamaient les militaires.
Le coup d'État, après des mois de crise politique et socioéconomique, aggravée par la pandémie de Covid-19, a suscité des explosions de joie à Conakry, où de nombreux habitants acclamaient les militaires.

L'histoire de notre continent vient tristement rappeler ce dimanche 5 septembre 2021 à Conakry que le dirigeant public a un choix simple à opérer dans l?exercice de tout mandat temporairement confié par le peuple : être un homme d?État ou être un homme de pouvoir.

Lorsque le viol des lois inviolables et sacrées est perpétré au nom des plus forts pour s?imposer aux plus faibles comme une normalité, le sang des innocentes victimes et les ranc?urs superficiellement étouffées viennent toujours comme un voleur embraser le vernis de paix et de stabilité dans lequel des pays baignent. La réalité des choses n?est pas ce qui apparaît à la surface du quotidien ni dans les arcanes du pouvoir administratif, mais dans le c?ur des femmes et des hommes, vraies âmes de la vie d?une nation.

À LIRE AUSSITierno Monénembo : « Nous avons besoin de véritables chefs d?État, pas de chefs de village »

Des évolutions fragiles

Celui qui ne sait pas écouter et prendre le pouls des âmes de son peuple est condamné à perdre le gouvernail qu?il croit tenir. Au final, la vie devrait être simple pour celui qui veut faire du service de l?État un sacerdoce empreint d?un permanent oubli de soi. Hélas, le paysage sociopolitique africain met en évidence une génération de politiques dont l?action est handicapée par une quadruple maladie : l?inhumation des règles de séparation des pouvoirs, la conviction de l?infaillibilité de la pensée unique, l?oubli de l?inclusivité et l?illusion d?un sentiment su [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles