Britney Spears s’exprime au tribunal : ses fans choqués par ses révélations glaçantes

·1 min de lecture

13 ans. C’est le nombre d’années que Britney Spears a passé sous tutelle avant de prendre la parole. Ce mercredi 23 juin, l’interprète de “Baby one more time” s’est exprimée face au tribunal californien et a affirmé se sentir “déprimée” et “traumatisée”. Une mise sous tutelle gérée par son père Jamie Spears et une tutrice professionnelle qui, selon elle, a fait “plus de mal que de bien”. “Je veux juste reprendre ma vie, ça fait treize ans et ça suffit”, a déclaré l’ex de Justin Timberlake, dénonçant une mesure “abusive”. Car outre l’interdiction de disposer de son argent comme elle l’entend, Britney Spears est également soumise à de nombreuses règles. Elle ne peut pas conduire, ne peut pas voyager sans en référer à sa tutrice professionnelle et ne peut pas non plus retirer de l’argent.

Face au juge, la maman de Sean Preston et Jayden James a révélé qu’elle rêve d’avoir un troisième enfant. Sauf qu’on lui a interdit de retirer son stérilet. “Je ne suis pas heureuse, je ne peux pas dormir. Je suis tellement en colère. Je veux pouvoir me marier et avoir un enfant”, a détaillé Britney Spears, affirmant “pleurer tous les jours”. “Ils m’ont punie de plusieurs façons… Ils m’ont par exemple interdit, alors que j’étais en tournée, d’aller chez le coiffeur. C’est mon métier. Les gens se sont donc moqués de moi. Ils ont recommencé à dire que j’étais folle et sale”, a rapporté la chanteuse.

“J'ai dit au monde entier que je suis heureuse et que je vais bien, mais je suis traumatisée”, a ajouté (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Shanice (Koh-Lanta, Les Armes Secrètes) : pourquoi elle n'aurait pas dû participer au jeu de TF1
Harry et Meghan ont menti : le prince Charles ne leur a pas coupé les vivres au moment du Megxit
Chloé Mortaud remariée : ses rares confidences sur la relation entre son époux et son fils Matis
PHOTOS Pauline Tantot sensuelle en lingerie, elle trouble ses abonnés
Fort Boyard : Amandine Petit au bord des larmes, ce drôle de moment qu'elle n'est pas près d'oublier

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles