• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Britney Spears publie une version a cappella de "Baby One More Time"

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Britney Spears en 2018 à Las Vegas. - Ethan Miller - Getty Images North America - AFP
Britney Spears en 2018 à Las Vegas. - Ethan Miller - Getty Images North America - AFP

Britney Spears a ravi ses fans en publiant, ce samedi, une vidéo Instagram où elle reprend a cappella Baby One More Time, le tube qui a fait d'elle une star en 1999. L'occasion d'évoquer, en légende, ses 13 ans de tutelle et la bataille judiciaire qui lui a permis de s'en libérer en novembre dernier.

"C'est moi hier [jeudi, NDLR] en train de faire la lessive et de trier le linge", écrit la chanteuse de 40 ans. "Je n'ai pas partagé ma voix depuis très longtemps... Peut-être trop longtemps."

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

"C'est trop tard"

Elle dévoile ensuite avoir fait campagne pendant des années pour enregistrer une nouvelle version de Baby One More Time, ce que son équipe aurait refusé au profit d'un medley de ses plus grands tubes interprétés par d'autres chanteuses - dont sa jeune soeur, Jamie Lynn - à l'occasion d'un hommage aux Radio Disney Music Awards 2017:

"Ils ont tout gâché, m'ont mis la honte et m'ont donné l'impression d'être une moins que rien", écrit-elle. "Vous me direz de le faire maintenant, après 14 ans à demander. J'ai travaillé comme une acharnée et je me suis retrouvée enfermée, c'est trop tard."

Britney Spears a été placée sous la tutelle juridique de son père en 2008 après sa descente aux enfers très médiatisée. Après 13 ans de silence, la star a pris la parole devant la justice en 2021 pour dénoncer une mesure "abusive", en se disant "traumatisée". Elle a multiplié les publications corrosives à l'égard de sa famille, et notamment son père Jamie. Le régime a été levé en novembre dernier par la justice américaine, mais les procédures opposant Britney Spears à ce dernier se poursuivent.

"Ils restaient devant ma porte et me disaient que je ne pouvais pas sortir seule", écrit-elle aujourd'hui. "Ils me donnaient l'impression de n'être rien... Tous autant qu'ils étaient! Comme je l'ai déjà dit, ils m'ont privée de mes droits... ma féminité a été ruinée!"

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles