Comment Britney Spears a perdu le contrôle de sa vie

·4 min de lecture
Britney Spears à Las Vegas en novembre 2015  - David Becker - Getty Images North America - AFP
Britney Spears à Las Vegas en novembre 2015 - David Becker - Getty Images North America - AFP

Bien sûr, il y a eu l'épisode de la boule à zéro. Le 16 février 2007, Britney Spears est entrée dans un salon de coiffure de Los Angeles, et sous l'œil médusé des paparazzis qui ne la lâchaient jamais, s'est entièrement rasé le crâne.

Cet incident, aussi marquant soit-il, n'est pas le seul élément qui a mené Britney Spears à une vie sous la tutelle de son père en 2008, tutelle qu'elle demande aujourd'hui désespérément à suspendre, pour reprendre enfin le contrôle de sa vie.

Le journaliste Ronan Farrow a enquêté pour le New Yorker, sur les faits qui ont mené à cette décision de justice, et relate dans un long article, comment le harcèlement des paparazzis, la perte de la garde de ses enfants et un entourage toxique lui ont fait perdre pied. Et comment la tutelle s'est imposée dans l'esprit de sa famille. "À l'époque, je pensais que nous l'aidions", témoigne ainsi Jacqueline Butcher, une amie des Spears, qui a aidé à sa mise sous tutelle.

• Le harcèlement des paparazzis

Après sa séparation d'avec Justin Timberlake, Britney Spears est déstabilisée. Elle se met à sortir, à fréquenter Lindsay Lohan et Paris Hilton. Les trois jeunes femmes sont sans cesse harcelées par les paparazzis. "Les paparazzis étaient incontrôlables", raconte Paris Hilton. "Il se battaient pour une photo, se poussaient les uns les autres contre ma voiture, la rayant avec leur appareil. C'était oppressant et effrayant", évoque-t-elle. L'un d'entre eux a même, à une autre occasion, brisé la vitrine d'un salon de coiffure où Britney Spears se faisait couper les cheveux.

Britney Spears se jette dans le travail, enchaîne les répétitions de danse, les séaneces photos, les concerts géants, et consomme cocaïne et marijuana. Au printemps 2004, elle rencontre le danseur Kevin Federline. Ils se marient, ont deux enfants, Sean Preston né en septembre 2005 et Jayden, en septembre 2006. Mais le bonheur dure peu.

• La perte de la garde de ses enfants

Fin 2006, alors que ses deux enfants sont encore très jeunes, Britney Spears se sépare de Kevin Federline. La chanteuse, soupçonnée de consommer de l'alcool et de la drogue, perd la garde de ses enfants. L'épisode du rasage de tête intervient peu après. C'est aussi à ce moment-là qu'elle attaque la voiture d'un paparazzi avec un parapluie.

Ronan Farrow évoque la séparation d'avec ses enfants, déchirante pour la chanteuse. "C'était vraiment difficile pour elle, d'avoir ses enfants pour quelques heures seulement", témoigne ainsi sa gouvernante. Un soir, la scène prend des allures de cauchemars, alors que Britney Spears s'enferme dans la salle de bains avec le petit Jayden, refusant de le laisser partir. La police et les pompiers font irruption chez elle, des hélicoptères survolent sa maison, la presse arrive, et la chanteuse est emmenée par les urgences psychiatriques... sous les flashes des paparazzis.

• Un entourage toxique

Fragilisée, Britney Sprears s'entoure également de personnages peu scrupuleux. "Les piranhas autour de Britney étaient affreux", raconte ainsi le photographe Andrew Gallery, qui travaillait avec elle à cette époque. Son manager est alors Sam Lutfi. Il fait entrer les paparazzis chez elle, et est soupçonné de lui avoir donné de la drogue, ce qu'il nie. Lutfi a été condamné en 2009 à ne plus approcher la star. Britney Spears fréquente à cette époque un photographe nommé Adnan Ghalib. Lui aussi est accusé de lui avoir donné de la drogue.

Un autre épisode traumatisant a précipité la mise sous tutelle. Le 8 janvier 2008, le médecin de Britney Spears convoque à nouveau les urgences psychiatriques. Certains affirment que Lutfi le lui aurait suggéré. "C'était un cirque épouvantable, on aurait dit une intervention du Swat démantelant un réseau de drogue", raconte Jacqueline Butcher, qui se trouvait sur place. "Policiers, hélicoptères, pompiers, ils étaient tous là". Britney Spears est à nouveau emmenée dans un centre médical.

• Une procédure express

Jamie Spears, furieux que Sam Lutfi ait eu accès à la chambre de sa fille dans le centre médical, alors que Britney avait refusé de voir sa famille, décide de mettre le manager hors-jeu et de demander la mise sous tutelle. Jacqueline Butcher, qui a témoigné dans le cadre de la procédure, le regrette aujourd'hui amèrement. "Je ne savais pas comment fonctionnait une tutelle. C'était censé être temporaire".

Selon Jacqueline Butcher, les choses sont alors allées très vite, tandis que Britney Spears était encore à l'hôpital. Une juge est arrivée et a annoncé que la tutelle était accordée. "L'ensemble du processus a duré peut-être dix minutes", explique l'amie de la famille. "La tutelle a été accordée sans lui en parler".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles