Britney Spears est "loin" d'avoir dit "tout ce qu'elle a à dire" sur sa tutelle

·1 min de lecture
Britney Spears lors d'une avant-première à Hollywood (États-Unis), le 22 juillet 2019. - VALERIE MACON / AFP
Britney Spears lors d'une avant-première à Hollywood (États-Unis), le 22 juillet 2019. - VALERIE MACON / AFP

Britney Spears a encore des révélations à faire. La chanteuse, en pleine bataille judiciaire pour démettre son père de sa tutelle, prend à nouveau la parole sur Instagram. Celle qui règle ses comptes avec sa famille, après des années de silence, annonce que ses récentes déclarations ne sont que la partie immergée de l'iceberg:

"J'ai dit dans une récente publication que la vie continue, mais c'est toujours plus facile à dire qu'à faire (...) Nous savons tous que je ne pourrai jamais oublier et tourner la page tant que je n'aurai pas dit tout ce que j'ai à dire... et c'est loin d'être le cas!".

Et de conclure: "On m'a dit pendant si longtemps de garder le silence, et j'ai le sentiment que je ne fais que commencer."

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Conflit judiciaire vieux de 13 ans

La tutelle de Britney Spears a été mise en place en 2008 après une série de dérapages ultra-médiatisés. Elle est principalement administrée par son père, Jamie. Depuis des années, ses fans réunis sous le hashtag #FreeBritney dénoncent une mesure liberticide. Fin juin, la chanteuse a pris la parole devant la jsutice pour la première fois en se disant "traumatisée" et en dénonçant une tutelle "abusive".

Depuis, elle a fait part de son souhait de poursuivre son père en justice, a annoncé qu'elle ne se produirait plus sur scène tant qu'il contrôlera ce qu'elle "porte, dit, fait ou pense", et engagé un nouvel avocat pour l'épauler.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles