Britney Spears : la juge décide de laisser son père au contrôle de sa tutelle

·2 min de lecture

Ce n'est pas encore maintenant que Britney Spears retrouvera son autonomie. La juge a tranché en faveur de son père, afin qu'il se maintienne au contrôle de sa tutelle.

La désillusion est grande pour Britney Spears, ses proches et ses fans. Après l'appel à l'aide déchirant de la chanteuse, qui avait témoigné devant les tribunaux pour réclamer la fin de sa tutelle et l'abolition du contrôle excessif de son père Jamie (68 ans), lequel abuse de son pouvoir depuis plus de 13 ans selon ses propres dires, les espoirs étaient forts pour que la star retrouve son autonomie. Mais le chemin s'annonce long et laborieux.

D'après TMZ, la juge Brenda Penny, qui est celle qui avait écouté le témoignage de Britney Spears le 24 juin, a refusé la requête de l'avocat de la chanteuse, qui réclamait que Jamie Spears soit destitué de ses fonctions en tant que gérant de sa tutelle. C'est la deuxième fois que cette demande, qui avait déjà été adressée en novembre 2020, est rejetée. En date, Jamie Spears continue donc «d'être le seul conservateur de la succession de Britney», conclut TMZ. Les raisons de la juge pour rendre cette décision n'ont pas été dévoilées.

Une chose semble certaine, Britney Spears et ses équipes poursuivront les efforts et multiplieront les requêtes au cours des prochains mois pour tenter d'avancer et obtenir gain de cause. Une prochaine audience est d'ores et déjà prévue pour le mois de juillet, mais les exactes étapes restent floues. L'interprète de «Baby One More Time» peut aussi compter sur le soutien de ses fans à travers le monde et du mouvement #FreeBritney, plus solide que jamais médiatiquement.

A lire aussi : Tutelle de Britney Spears : son ex-mari Kevin Federline s'exprime à son tour


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles