Britney Spears dit avoir "peur de son père" et ne produira pas sur scène tant que durera sa tutelle

Magali Rangin
·2 min de lecture

Un juge californien a refusé mardi de suspendre la tutelle que James Spears exerce sur sa fille Britney depuis 12 ans.

Mauvaise nouvelle pour les fans de Britney Spears, qui réclament sa "libération" sous le hashtag #FreeBritney. Un juge de Los Angeles a refusé mardi 10 novembre de suspendre la tutelle que James Spears exerce sur sa fille, depuis son médiatique craquage en 2008. Selon plusieurs médias anglo-saxons dont The Guardian et Variety, la demande émanait de l'avocat de la pop star.

"Ma cliente m'a informé qu'elle avait peur de son père", a indiqué l'avocat. "Elle ne se produira pas sur scène tant que son père est en charge de sa carrière", a-t-il ajouté. Britney Spears est en "pause" depuis 2019. Sa dernière tournée Piece of me, s'est achevée fin 2018.

"Conspirationnistes"

En août dernier, le père de Britney Spears avait qualifié dans Page Six les "défenseurs" de la chanteuse de "conspirationnistes". "Le monde n'a aucune idée de ce qui se passe. C'est à la justice californienne de décider ce qu'il y a de mieux pour ma fille, et à personne d'autre." Peu après, la justice américaine avait justement tranché en sa faveur, décidant de renouveler la tutelle de Britney Spears jusqu'en février 2021, malgré les changements réclamés par la chanteuse.

Cette mesure permet à ses proches de contrôler les dépenses de la chanteuse, mais aussi certains aspects de son quotidien. James Spears en a été le gestionnaire jusqu'en 2019, lorsque des problèmes de santé l'ont contraint à passer la main à la manageuse Jodi Montgomery. Si la pop star a reconnu que cette tutelle était nécessaire au début, elle tente depuis août 2020 de s'en affranchir. Et souhaiterait que Jodi Montgomery devienne sa tutrice permanente.

"Je n'ai jamais été aussi heureuse de ma vie"

La chanteuse "préfère fortement" que le contrôle de ses finances soit confié à une personne autre que son père, avait ainsi indiqué son avocat le 19 août dernier.

L'avocate de James Spears a argué mardi que sous la tutelle de son client, la chanteuse était passée d'une situation d'endettement à une fortune de 60 millions de dollars.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Si elle ne s'exprime qu'à travers ses avocats, Britney Spears publie régulièrement sur son compte Instagram des messages plus ou moins cryptés, que ses fans interprètent, comme la pythie de Delphes les oracles. Début novembre, elle avait ainsi publié une vidéo expliquant qu'elle n'avait jamais été "aussi heureuse de sa vie".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :