Britney Spears: deux membres du Congrès américain proposent une loi contre les abus tutélaires

·2 min de lecture
Britney Spears en mars 2011 - Max Morse / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Britney Spears en mars 2011 - Max Morse / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Une "loi Britney" pourrait-elle voir le jour? Deux membres du Congrès américain ont présenté mardi un projet de loi pour lutter contre les abus de tutelle, alors que la chanteuse passe à l'offensive pour se libérer de la sienne.

Le Freedom and right to emancipate from exploitation Act (FREE Act), défendu par le démocrate Charlie Crist (Floride) et la républicaine Nancy Mace (Caroline du Sud), prévoit d'encadrer les régimes de tutelle. Quatre grands points sont détaillés dans un document relayé Charlie Crist:

"Le FREE Act (...) donnerait à tous les Américains le droit de demander à la cour que le gérant privé de leur tutelle soit remplacé par un gérant public, sans avoir à prouver de mauvais comportement ou d'abus (...) Il garantirait à toute personne sous tutelle l'accès à un assistant social pour contrôler les signes d'abus ou de négligence et les informer sur leurs droits (...) Il obligerait tous les assistants sociaux et les gérants de tutelle à révéler leurs finances afin de s'assurer qu'il n'y a pas de conflit d'intérêt."

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Ça peut arriver à n'importe qui"

"La tutelle de Britney Spears est un cauchemar, et si ça peut lui arriver à elle, ça peut arriver à n'importe qui", a déclaré mardi Nancy Mace dans une interview pour MSNBC, arborant un t-shirt "Free Britney". "Environ 1,3 million de personnes en Amérique sont sous tutelle, et cette législation permettra à ces personnes de demander un tuteur public à la justice, qui n'a aucun conflit d'intérêt, financier ou autre, s'ils pensent être victimes d'abus et ne sont pas satisfaits de la personne qui gère leur tutelle."

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Avec le FREE Act, nous pourrions libérer Britney mais aussi les innombrables seniors et personnes présentant des handicaps qui sont abusées et exploitées par un système brisé", ajoute Charlie Crist dans un communiqué relayé par CNN.

Conflit judiciaire vieux de 13 ans

La tutelle de Britney Spears a été mise en place en 2008 après une série de dérapages ultra-médiatisés. Elle est principalement administrée par son père, Jamie. Depuis des années, ses fans réunis sous le hashtag #FreeBritney dénoncent une mesure liberticide. Fin juin, la chanteuse a pris la parole devant la jsutice pour la première fois en se disant "traumatisée" et en dénonçant une tutelle "abusive".

Depuis, elle a fait part de son souhait de poursuivre son père en justice, a annoncé qu'elle ne se produirait plus sur scène tant qu'il contrôlera ce qu'elle "porte, dit, fait ou pense", et engagé un nouvel avocat pour l'épauler.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles