Britney Spears dévastée, elle s'exprime enfin sur le documentaire choc Framing Britney Spears

·1 min de lecture

Britney Spears est sous la tutelle légale de son père Jamie Spears depuis huit ans. Ce dernier s’occupe des finances et de la carrière de sa fille. Le documentaire Framing Britney Spears a apporté un nouvel éclairage sur la vie de l’ancienne fiancée de l’Amérique révélant la face sombre de cette tutelle. Le reportage met aussi en lumière les déboires de la star et ces craquages en public. La principale concernée n’avait toujours pas vu le documentaire, mais c‘est désormais chose faite.

Ce mardi 30 mars, la chanteuse de 39 ans a posté une vidéo d’elle dansant sur la chanson Crazy d'Aerosmith. Cette vidéo était accompagnée d’un texte dans lequel elle déplore la façon dont les médias l’ont toujours dépeinte. "J'ai été exposée toute ma vie en me produisant devant des gens !!! Il faut beaucoup de force pour FAIRE CONFIANCE à l'univers avec votre vraie vulnérabilité car j'ai toujours été tellement jugée ... insultée ... et embarrassée par les médias ... et je le suis encore jusqu'à ce jour !!!! " Elle a ensuite ajouté: "Alors que le monde continue de tourner et que la vie continue, nous restons toujours aussi fragiles et sensibles !!!"

Elle met ensuite les pieds dans le plat en déclarant qu’elle " avait pleuré pendant deux semaines" après avoir visionné une partie de Framing Britney Spears. "Je n'ai pas regardé tout le documentaire", annonce-t-elle avant d’avouer qu’elle n’a pas du tout aimé le peu qu’elle a vu, se disant "embarrassée de la manière dans laquelle ils m'ont dépeinte." (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Koh-Lanta : Dylan Thiry révèle enfin la vérité sur la séquence des mocassins Gucci
"Il cache un peu son argent" : le rapport "honteux" de François Fillon à la richesse
Incroyables mariages gitans : Marlène Schiappa "choquée", elle s'attaque au magazine de TFX et interpelle le CSA
Canap 95 : la blague choquante de Carlos sur le plateau des Grosses Têtes
Emmanuel Macron : pourquoi le président n'apprécie pas du tout le JT d'Anne-Sophie Lapix