Britney Spears accuse sa mère d'avoir orchestré sa tutelle

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans des messages publiés mardi, Britney Spears a accusé sa mère Lynne d'avoir oeuvré pour mettre en place sa tutelle il y a plus de treize ans.

Jusqu'à présent, c'était surtout son père Jamie (69 ans) qui était pointé du doigt. Mais Britney Spears ne se retient plus d'accuser également sa mère Lynne (66 ans), dont elle révèle aujourd'hui les agissements malveillants.

Dans une série de messages -depuis effacés- publiés mardi 2 novembre 2021, la chanteuse de 39 ans a d'abord partagé une citation. «L'animal le plus dangereux au monde est une femme silencieuse qui sourit», lisaient les fans sur Instagram. L'interprète de «Oops I Dit It Again» s'est ensuite identifiée à cette citation. «Le moment où JE SOURIS. Et où je réalise que ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps. Ma mère finit par être si INQUIÈTE, disant que je me comporte bizarrement, me demandant ce qui cloche chez moi», a-t-elle dit. «C'était une affaire de famille avant, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Je suis née aujourd'hui parce que je peux SOURIRE. Alors merci d'être sortie de ma vie et de m'autoriser enfin à vivre la mienne. Si je sais que je parais méchante ? Oui, absolument, à 100 milliards de pourcent», a-t-elle écrit.

"Allez vous faire foutre !"

La star américaine s'est ensuite confiée sur la mise en place de sa tutelle, arguant que si c'est son père Jamie «qui (l'a) peut-être commencée, les gens ne savent pas que c'est ma mère qui lui a donné l'idée !» «Je ne récupérerai jamais ces années perdues... Elle a secrètement détruit ma vie. Et oui je l'interpellerai à ce sujet, ainsi que Lou Taylor (son ancien manager, ndlr). Alors que ceux qui me disent qu'ils n'ont aucune idée de ce qui se passe, allez vous faire foutre ! Vous savez exactement ce que vous avez fait... Mon père n'est pas suffisamment malin pour avoir pensé de lui-même à une tutelle. Mais ce soir, je sourirai en pensant que(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles