Les Britanniques inquiets de l’état de santé de la reine Elizabeth II

·1 min de lecture

À Londres, le palais de Buckingham a annoncé jeudi soir 21 octobre que la reine Elizabeth II avait passé la nuit de mercredi à jeudi à l'hôpital. La souveraine a subi des examens présentés comme « préliminaires ». Elle est retournée dès jeudi dans son château de Windsor, avec un « bon moral », selon le palais. Mercredi, elle avait déjà dû annuler un déplacement en Irlande du Nord, officiellement pour « se reposer ». Ces nouvelles inquiètent certains sujets de sa Majesté rencontrés à Londres.

Avec notre correspondante à Londres, Claire Digiacomi

La reine Elizabeth II hospitalisée, ce n'est pas une actualité à laquelle les Britanniques sont habitués. La monarque de 95 ans a une santé de fer et n'a que très rarement été malade.

Alors, la nouvelle a surpris Leane et Simon, venus des Cornouailles pour visiter Londres avec leur fille. « On est un peu inquiets, confie Leane. C'est la reine, une femme incroyable. Mais elle vieillit, donc chaque passage à l'hôpital, même pour une nuit, sera source d'inquiétude. Et ils ont parlé “d'examens préliminaires”, ce qui pose question pour la suite. C'est préoccupant, n'est-ce pas ? » Et Simon de renchérir : « Je pense que la plupart des Britanniques sont inquiets. Espérons qu'il n'y a pas de raison de s'en faire. »

Un emploi du temps très lourd

La reine a eu un agenda très chargé ces derniers temps : quatorze engagements publics ces trois dernières semaines. Elle était apparue avec une canne pour la première fois il y a quelques jours. Imogen, venue assister à la relève de la garde devant le palais de Buckingham, craint de devoir s'habituer à ce genre de nouvelles : « Quand vous pensez à la Grande-Bretagne, vous pensez à elle. Quand vous pensez à la monarchie, vous pensez à elle. Alors je pense que ce serait vraiment triste si quelque chose lui arrivait, parce qu'après elle, je pense que les gens ne verront plus les choses de la même manière. Ce serait une grande tragédie pour tout le monde. »

Malgré cette hospitalisation, la reine est toujours attendue à la COP26 de Glasgow, en Écosse, au début du mois prochain.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles