Brillantissime (France 2) Michèle Laroque : "Je ne suis jamais aussi drôle que lorsqu’il m’arrive un gros pépin"

“Je ne savais pas que tu étais aussi à l’ouest ! " Cette réaction de Kad Merad, lorsqu’il a découvert le premier film mis en scène par son amie, a ravi Michèle Laroque : "C’est le plus beau compliment qu’il pouvait me faire." S’il ne s’agit pas d’un fi lm autobiographique, elle y a toutefois mis beaucoup d’elle-même. Comme son besoin vital d’injecter de l’humour là où ça fait mal. "Je ne suis jamais aussi drôle que lorsqu’il m’arrive un gros pépin. C’est un mode de vie. Je fais partie de la catégorie des grands sensibles qui cherchent une protection dans l’humour. Dans les pires situations, ça m’aide à relativiser." De l’humour, Angela, son personnage, va en avoir besoin. Le jour de Noël, cette bourgeoise niçoise, aussi coquette qu’insouciante, voit son couple exploser. Sans préavis, son mari la quitte pour une autre… plus jeune.

À lire également

Dany Boon prépare un film sur le confinement

"Avec de tels ingrédients, j’aurais pu faire un drame, mais j’ai choisi de raconter la reconstruction de cette femme sur le mode de la comédie romantique." Cette histoire de renaissance est inspirée de la pièce anglaise Mon brillantissime divorce, que Michèle avait jouée en 2010. "Les représentations fin... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi