Brigitte Macron : quand elle tenait tête à ses gardes du corps à l'Elysée

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
![CDATA[Gwendoline Le Goff]]
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors qu'elle assure la promotion de l'opération Pièces jaunes, Brigitte Macron a accepté de livre quelques confidences dans une interview avec nos confrères de Madame Figaro ce jeudi 27 janvier. Un entretien dans lequel elle n'a toujours pas annoncé si son mari allait se représenter à l'élection présidentielle mais où elle a passé en revue de nombreuses thématiques. La première dame en a aussi profité pour se confier sur la place qui est la sienne auprès du président. Malgré sa notoriété publique, elle a indiqué qu'elle souhaitait rester dans l'ombre. "Les Français ne m'ont pas voulue, moi, j'en ai parfaitement conscience", admet-elle, avant d'ajouter que son rôle était de "trouver (sa) place et de les aider" dans les limites de son champ d'action.

Alors que l'élection présidentielle arrive à grands pas, elle a également voulu dresser un premier bilan de ses cinq années à l'Élysée. Une période durant laquelle elle a dû apprendre à faire attention à ses différentes prises de parole. "Je me suis découverte ici plus patiente que je ne le pensais. J'ai appris à ne pas parler ouvertement à n'importe qui, n'importe où et n'importe quand, ce qui est pour moi un effort colossal car je parle facilement", explique Brigitte Macron. Un protocole extrêmement rigoureux qui a parfois donné lieu à certaines tensions, notamment avec le service chargé de la protéger.

Brigitte Macron a posé certaines conditions avec le service d'ordre

"J'ai également (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Pass vaccinal : ce nouveau gros changement pour les personnes touchées par le Covid-19
Eric Zemmour, un "monomaniaque" à "l'intelligence supérieure" : l'étonnant portrait du candidat par Isabelle Balkany
"Je l'ai élevée" : Marine Le Pen émue et abattue après le soutien de Marion Maréchal à Eric Zemmour
"Elle nous attend à chaque instant" : quand Brigitte Macron parle de la mort
Laurent Ruquier bientôt ministre ? L'animateur répond... en taclant les ex-chroniqueurs d'On n'est pas couché

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles