Brigitte Macron "secouée" : ces excuses présentées à la Première dame

Faute avouée... Alors que sa première Opération Pièces Jaunes touche à sa fin et que les tirelires doivent être ramenées dans les bureaux de poste ce samedi 15 février, c'est une séquence qui a entaché l'action caritative de Brigitte Macron. Lundi 10 février, invité de l'émission Face à l'info sur CNews, Dimitri Pavlenko a affirmé que la nouvelle présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France avait subi le mécontentement d'opposants à la politique de son époux, lors de son passage par le CHR d'Orléans, le 8 janvier. Sur le plateau de Christine Kelly, le journaliste de Radio Classique a relaté : "Elle se fait attraper par des manifestants, des grévistes, qui, un peu, la secouent." Mais ce 14 février, deux jours après une rediffusion de l'émission, Dimitri Pavlenko vient de nuancer ses propos sur Twitter.

Le journaliste a posté ce message sur son compte : "Abus de langage de ma part lundi soir dans #facealinfo. Brigitte Macron certainement pas "secouée" à Orléans le 8/01, mais bel et bien prise à partie verbalement par quelques opposants à la réforme des retraites. Le poids des mots..." Un souci de vérité qui l'honore... d'autant plus qu'il n'était pas à Orléans le 8 janvier dernier, selon nos informations. Ce n'était pas la première fois qu'une interpellation - physique et verbale - de Brigitte Macron nourrissait un début de polémique. Ce n'est pas non plus l'exacte vérité.

Un seul mouvement de foule à Orléans... pour des autographes

Comme l'a démontré un reportage

Retrouvez cet article sur GALA

VIDÉO - Laeticia Hallyday : l'avis tranché de Bernard Montiel sur sa relation avec Pascal Balland
Archie, le fils de Meghan Markle et Harry : pourquoi son éducation inquiète Elizabeth II
Le prince Harry absent de l'anniversaire d'Andrew : cette attention qu'il aura tout de même pour son oncle
Le Prince Andrew au bord du précipice : accusé dans l’affaire Epstein, le fils de la reine serait mêlé à une autre affaire de moeurs
Robbie Williams papa pour la quatrième fois : le prénom de son fils est-il un clin d’oeil à Carla Bruni ?