Brigitte Macron poigne de fer : le jour où elle a rembarré son mari

·1 min de lecture

Brigitte et Emmanuel Macron ont beau formé un couple fusionnel, il leur arrive pourtant de s'opposer. Femme de poigne, la Première dame n'a pas pour habitude de se laisser imposer quoique ce soit. Dans son ouvrage intitulé Président Cambrioleur (éditions Fayard) sorti le 26 novembre, la journaliste Corinne Lhaïk évoque justement l'un des rares moments de friction entre les époux Macron. Car si Brigitte Macron est prête à tout pour soutenir son mari, il y a toutefois des limites à ne pas dépasser.

Lorsqu'Emmanuel Macron arrive au Liban le 31 août 2020 pour sa seconde visite dans le pays trois semaines après la tragique explosion de Beyrouth, il est seul. "Durant le week-end, il a tout fait pour persuader sa femme, Brigitte, de l’accompagner. Deux jours sans elle, c’est long, il plaide, il insiste, il agite tous les ressorts de sa conviction, il sait y faire.", écrit Corinne Lhaïk dans son livre dont L'Opinion publie les bonnes feuilles. Mais Brigitte Macron se montre inflexible et refuse de se rendre à Beyrouth comme une simple accompagnatrice. "Elle ne veut pas jouer Marie-Chantal dans les ruines. Elle viendra après, avec sa Fondation pour l’hôpital, pour se rendre utile.", relate la journaliste.

Une manière aussi pour la Première dame de montrer qu'elle n'est pas la cinquième roue du carrosse. "La cellule diplomatique de l’Elysée, à la manœuvre dans le déplacement, lui a demandé la veille seulement si elle venait. Tu parles d’une invitation ! La prochaine fois, ils préviendront (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Mort de Christophe Dominici : « Il n'avait pas l'air bien »
VIDEO - Hervé Vilard rend un hommage intime à Daniel Cordier, qui fut son tuteur
Johnny Depp « mari violent » : un juge refuse sa demande d'appel
Emmanuel Macron : « C'est surprenant », cette confidence de Brigitte qui intrigue
Albert de Monaco : sa confidence rassurante sur ses jumeaux Jacques et Gabriella