Brigitte Macron inquiète pour sa fille Laurence, médecin « dans l’œil du cyclone »

Face à cette crise sanitaire sans précédent, Brigitte Macron s'investit à 100%. Présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, la Première dame n'a de cesse de faire des appels aux dons afin d'acheter du nouveau matériel et ainsi venir en aide au personnel soignant. Depuis le 16 mars dernier, la Fondation est parvenue à récolter 15 millions d'euros. Une somme importante qui a délié les langues. "En quinze jours, grâce à son Fonds d’aide d’urgence, la Fondation a déjà répondu à de très nombreux besoins dans plus de 100 hôpitaux et Ehpad à travers la France," apprend-on dans un communiqué publié dès le 3 avril. De quoi mettre fin à toutes polémiques.

Un investissement total de Brigitte Macron qui permet à la Première dame d'avoir l'esprit occupé, et d'éviter de se faire continuellement du mauvais sang pour ses proches, alors que certains d'entre eux sont en première ligne. A commencer par sa fille Laurence, cardiologue, qui a un cabinet dans l'est de Paris et qui a fait le choix d'exercer à mi-temps en clinique, comme le rapporte Le Parisien. "Une spécialité où elle est confrontée à des patients dans l'oeil du cyclone, a confié un proche à nos confrères, "car présentant des comorbidités accroissant les risques de contracter un forme grave du virus (surpoids, trouble cardiaque, etc)". Guillaume, son époux, est également dans le domaine de la médecine puisqu'il est radiologue.

"elle est inquiète pour eux évidemment"

Le métier de son autre fille, Tiphaine Auzière, présente

Retrouvez cet article sur GALA

Nicolas Canteloup a-t-il dérapé ? Son sketch sur l’attaque de Romans-sur-Isère fustigé par la maire
Cyrano de Bergerac : Estelle Lefébure recalée au casting pour "quelqu'un de plus expérimenté"
Sophie Davant, confinée, se lance dans une surprenante compétition avec sa fille… à distance
Une application pour "limiter la diffusion du virus" ? Najat Vallaud-Belkacem, inquiète, met en garde
Kate Middleton et William, des parents qui “encouragent la compétition” : George, Charlotte et Louis endurcis